Bilan

La banque Hyposwiss fait l'objet d'une plainte à Genève

Une plainte contre Hyposwiss a été déposée en août par un client canadien, après que la banque privée a refusé de lui fournir certains avis de débits et de crédits.

Filiale de la banque cantonale de Saint-Gall, Hyposwiss avait été vendue fin 2013 au négociant de valeurs mobilières Mirelis Investrust, en quête à ce moment-là d'une licence bancaire.

Crédits: Keystone

La banque privée Hyposwiss fait l'objet d'une requête en reddition de compte et demande en paiement depuis août dernier. Selon un article paru mardi dans "Le Temps" une plainte a été déposée en août par un client canadien, après que la banque a refusé de lui fournir, notamment, certains avis de débits et de crédits.

Le client en question aurait placé des fonds dans des projets immobiliers au Canada, au Royaume-Uni et en Suisse, pour lesquels la banque aurait omis de comptabiliser les profits, dividendes et autres intérêts relatifs. La valeur des placements incriminés s'élève à plus de 12 mio CHF, pour un manque à gagner total qui n'a pas encore été chiffré.

En janvier dernier, après plus d'un an de tentatives infructueuses pour évaluer l'état de sa fortune et les mouvements financiers exacts liés à ses transactions, le client a fermé ses comptes chez Hyposwiss et engagé une action en justice contre l'établissement.

Selon ses avocats, la banque ne lui aurait fourni qu'une documentation "lacunaire". Une version contestée par Hyposwiss, qui considère les faits mentionnés "dénués de tout fondement" mais refuse de commenter l'affaire, invoquant des "règles de confidentialité très strictes".

Filiale de la banque cantonale de Saint-Gall, Hyposwiss avait été vendue fin 2013 au négociant de valeurs mobilières Mirelis Investrust, en quête à ce moment-là d'une licence bancaire. En mai 2014, Mirelis s'est muée en holding et a pris le nom d'Hyposwiss Private Bank Genève.

L'établissement compte actuellement quelque 80 collaborateurs, répartis entre Genève et Lausanne, pour une masse d'avoirs sous gestion avoisinant les 4 mrd CHF, précise "Le Temps".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."