Bilan

La santé, un secteur en grande forme

Bien qu’il ait résisté en 2018 face aux incertitudes des marchés, le secteur de la santé n’a pas encore révélé tout son potentiel. Les perspectives pour 2019 sont excellentes.

L’espoir pour guérir le cancer: l’immunothérapie et les cellules CAR-T.

Crédits: Juan Gaertner/Science Photo Library

Les nombreuses incertitudes qui ont émaillé l’année 2018 ont provoqué une nette contraction des valorisations boursières. La décote par rapport au marché constitue indéniablement une opportunité d’investissement pour le secteur de la santé. Ce dernier bénéficie de fondamentaux solides, porté par des tendances à long terme comme la croissance démographique, les avancées médicales et technologiques, l’augmentation de l’espérance de vie et l’accroissement des dépenses en matière de santé. La croissance est visible et durable sur le long terme. 

Un cycle d’innovation solide et des pipelines de produits importants ne peuvent que stimuler la croissance. Affichant des investissements de plusieurs milliards d’euros, le segment de l’immunothérapie est en plein essor. Celui-ci fait naître de grands espoirs depuis des décennies, mais n’a que récemment commencé à porter ses fruits. Aujourd’hui, toute l’attention se porte sur les cellules CAR-T. Ces traitements visent à stimuler le système immunitaire en modifiant les cellules T afin de les aider
à trouver et attaquer les cellules cancéreuses. La première thérapie de ce type
à avoir été autorisée par l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) est Kymriah, de Novartis. Le prix de remboursement obtenu par la société est de 475 000 dollars. Le deuxième traitement CAR-T à être approuvé est Yescarta, mis au point par Kite Pharma (détenue par Gilead depuis novembre 2017). Son prix de remboursement a été fixé à 375 000 dollars.  

Biotech: des fusions-acquisitions à foison

Ces dernières années, dans le secteur de la santé, nous avons assisté à une vague de fusions-acquisitions, de partenariats propices au développement commercial et d’introductions en bourse. Toujours en quête d’opportunités pour accroître leur pipeline, les grandes sociétés pharmaceutiques disposent en effet de capitaux considérables à investir. Avec la récente réforme fiscale américaine, elles devraient en avoir encore plus à dépenser. Les valorisations des sociétés biotechnologiques sont désormais très attractives, après le récent recul du marché. L’indice  BTK (composé des grandes biotechs américaines) et l’indice NBI (composé des biotechs du Nasdaq) ont tous deux diminué d’environ 20% durant le dernier trimestre 2018. 

La tendance en matière de fusions-acquisitions dans la biotechnologie s’est accélérée, avec l’annonce récente de plusieurs opérations. Les montants très élevés des primes d’acquisition mettent en évidence l’importance des décotes avec lesquelles se négociaient les titres des sociétés cibles. En décembre 2018, GlaxoSmithKline a payé 5,1 milliards de dollars pour Tesaro, société au stade commercial axée sur l’oncologie. Le titre a doublé par rapport à ses niveaux plancher de novembre. Depuis le début de l’année 2019, nous comptons déjà deux opérations. Bristol-Myers s’est engagée à racheter Celgene lors d’une transaction en numéraire et en actions d’une valeur d’environ 74 milliards de dollars en capitaux propres. A l’annonce de cette nouvelle, le titre Celgene a bondi de 35%. En outre, le marché n’a pas encore totalement intégré la valeur de l’opération dans le cours de l’action. Quelques jours plus tard, Lilly annonçait l’acquisition de Loxo Oncology pour 8 milliards de dollars. 

Cette année, nous anticipons un plus grand nombre d’opérations de fusions-acquisitions, en particulier dans l’oncologie, qui représente, depuis 2015, 50% des produits approuvés par la FDA. Les perspectives du secteur pour 2019 sont excellentes. L’innovation, qui devrait agir comme un puissant catalyseur de revalorisation, pourrait elle aussi raviver l’intérêt des investisseurs.

* Gérante principale du fonds Edmond de Rothschild Fund Healthcare et Gérante actions internationales

Bilan.ch

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."