Bilan

La FINMA se penche sur une transaction de l'UBS avec Port Moresby

L'Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) est en contact avec l'UBS concernant une transaction avec la Papouasie Nouvelle-Guinée. Le Conseil fédéral ne souhaite pas s'exprimer sur ce cas particulier et juge que l'arsenal juridique suisse de prévention de la corruption est efficace.

Crédits: Keystone

La FINMA vérifie si la banque a respecté les règles prudentielles, a précisé lundi le ministre des finances Ueli Maurer lors de l'heure des questions au Conseil national. Il était interrogé par Carlo Sommaruga sur l'octroi par l'UBS d'un crédit de 1,2 milliard de dollars australiens à la Papouasie Nouvelle-Guinée.

Selon le socialiste genevois, ce crédit n'a jamais été autorisé par le parlement de ce pays et les autorisations qui devaient être fournies ne l'ont pas été. Et de se demander s'il ne fallait pas renforcer l'arsenal juridique. La FINMA se montre particulièrement vigilante dans sa surveillance, a assuré le grand argentier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."