Bilan

La FED change de ton, les investisseurs respirent

Malmenés en fin d’année dernière, les marchés actions ont rebondi en janvier. Explications et perspectives.

Politique monétaire Depuis la forte volatilité enregistrée fin 2018, les marchés ont fortement rebondi. Comment interpréter cette reprise? D’une part, les inquiétudes concernant l’économie américaine semblaient exagérées en raison de la solidité des fondamentaux du pays. Le consommateur y bénéficie de vents porteurs particulièrement favorables qui rendent la perspective d’une récession peu probable cette année: plein emploi, augmentation des salaires, confiance solide, accès au crédit et bas prix de l’essence sont autant d’éléments qui améliorent le pouvoir d’achat.

Mais c’est surtout le changement de ton de la Fed qui a constitué la meilleure nouvelle pour les investisseurs en ce début 2019. Son président, Jérome Powell, a indiqué que la Banque centrale était à l’écoute des marchés et disposée à faire preuve de patience dans son approche. En clair, le risque de voir
la Fed poursuivre les hausses de taux en faisant abstraction de l’environnement général a clairement diminué.

Le graphique ci-dessous montre la sensibilité des marchés actions à l’augmentation du coût du capital en dollar aux Etats-Unis en 2018. Les taux réels indiqués sont les fameux taux d’intérêt ajustés de l’inflation américaine, ce qui permet de déterminer le vrai loyer de l’argent, celui payé par les acteurs économiques et financiers. A chaque hausse de taux, l’oxygène dans l’air se raréfie pour les acteurs économiques, notamment ceux endettés en dollar. L’interventionnisme de la Fed pour limiter les risques de surchauffe aux Etats-Unis a donc secoué les marchés financiers et les acteurs économiques mondiaux. Le dernier resserrement de la politique monétaire en décembre a provoqué l’effondrement de la confiance des investisseurs en actions. 

Depuis, la Banque centrale américaine a opéré un virage à 180 degrés avec une communication beaucoup plus ouverte qui a apaisé les craintes d’un cycle de taux américain trop agressif. Ce changement de ton et les perspectives d’une pause prolongée dans le resserrement monétaire ont donc aidé les marchés à rebondir en ce début d’année. 

Mais s’il s’agit bien d’une pause, et non de la fin du cycle de resserrement des taux d’intérêt, la volatilité de marché pourrait faire son retour plus tard dans l’année si les conditions économiques forcent la Fed à reprendre ses hausses de taux. 

Bilan.ch

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."