Bilan

L'or pourrait encore baisser en 2015 avant de remonter en 2016

Placement de référence, l'or pourrait poursuivre sa baisse entamée en 2013 et poursuivie en 2014: une étude Reuters prévoit une troisième année consécutive de chute des cours du métal jaune, avant un rebond en 2016.
  • Pour les analystes consultés par Reuters, le cours de l'or ne devrait pas arrêter de baisser cette année, mais pourrait remonter à partir de 2016.

    Crédits: Image: DR
  • L'or pourrait continuer à voir son cours chuter en 2015 avant un rebond attendu par les experts en 2016.

    Crédits: Image: DR
  • Pour les investisseurs, le plus bas du cours de l'or pourrait être atteint au deuxième semestre 2015.

    Crédits: Image: DR
  • En 2014, la votation sur les réserves d'or de la BNS n'a pas eu d'impact durable sur le cours du métal jaune qui est resté orienté à la baisse sur les douze mois.

    Crédits: Image: CC-BY-SA/Wikimedia

Avec la pierre, l'or reste une valeur refuge. Mais quand l'immobilier repose sur la propriété foncière et du bâti et un bien qui peut être loué et donc rentabilisé, l'or ne s'appuie (pratiquement) que sur la valeur que les sociétés humaines lui accordent depuis quelques millénaires, et depuis quelques décennies sur l'usage fait dans l'industrie pour sa conductivité électrique et sa résistance à la corrosion.

Once, napoléon, lingot: le cours du métal précieux prend diverses formes entre les marchés de New-York, Londres et Paris. Mais la référence reste le cours de l'once d'or fin côté à Wall Street. Or, après un sommet historique atteint le 6 septembre 2011 avec 1921,17$ l'once, le métal précieux a semblé plafonner quelques mois, avant d'entamer une chute dès 2013. Celle-ci s'est poursuivie en 2014 et la tendance n'a pas pris fin ces dernières semaines: l'once d'or s'échangeait à 1293,50$ mardi 27 janvier.

La Fed pourrait inverser la tendance d'ici 2016

Certains investisseurs espéraient dès lors avoir atteint un plus bas et voir le cours repartir à la hausse dans les semaines et les mois à venir. Cependant, une étude menée par Reuters auprès de 38 analystes et traders ne semble pas donner de crédit à une remontée prochaine du cours du métal fin. Le relèvement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale américaine attendu pour les mois à venir ne devrait pas inverser la tendance, mais au mieux ralentir la baisse, avant de voir la courbe repartir à la hausse en 2016, estiment les 38 spécialistes interrogés par Reuters.

La volonté affichée par l'Etat islamique de revenir à une monnaie frappée en or, pas plus que la votation suisse sur les réserves de métal précieux de la Banque Nationale Suisse n'auront donc eu d'impact durable sur les cours de l'or au cours des mois écoulés. Et ls mois à venir ne devraient pas révolutionner le marché. Le relèvement des taux d'intérêt américains sous l'impulsion de la Fed devrait au mieux avoir un impact à moyen terme, avec un dollar redevenant plus intéressant comme placement que l'or, dépourvu de rendement.

«À court et à moyen terme, compte tenu de l'écart entre les rendements obligataires aux États-Unis et en Europe, nous pouvons seulement anticiper davantage de flux de capitaux vers le dollar, accentuant la pression haussière sur cette devise aux dépens de l'or. Mais nous pensons que les anticipations de hausse des taux sont déjà intégrées dans les cours et que tout ralentissement aux Etats-Unis ou dans l'économie mondiale serait bénéfique pour l'or», estime David Jollie, analyste chez Mitsui Precious Metals, interrogé par Reuters.

Une opportunité pour les investisseurs

Les 38 analystes sollicités par Reuters s'attendent donc à une chute sous les 1200$ cette année, avant une remontée autour de 1278$ en 2016. Pour les mois à venir, la demande indienne, l'un des moteurs traditionnels de la hausse du métal jaune, devrait rester atone, tandis que le ralentissement de la croissance en Chine ne redynamise pas ce secteur avec des achats destinés à la fabrication de pièces électroniques.

Pour les investisseurs en revanche, le second semestre 2015 pourrait constituer une opportunité idéale, avec un plus bas atteint très certainement sous la barre symbolique des 1200$. Et l'espoir de voir le cours remonter progressivement dès le premier semestre de l'année 2016.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."