Bilan

L'opérateur boursier européen Euronext ouvre des bureaux à Zurich

L'opérateur boursier paneuropéen Euronext ouvre des bureaux à Zurich et dans trois autres pays afin d'accompagner les entreprises du secteur technologique.
  • Outre Zurich, des bureaux ouvriront à Francfort et Munich en Allemagne, à Milan en Italie, ainsi qu'à Madrid en Espagne.

    Crédits: AFP
  • Euronext veut accompagner les entreprises techno dans le développement de leurs activités sur les marchés de capitaux, à une plus grande échelle.

    Crédits: AFP
  • Le choix d'inclure la Suisse dans ce programme s'explique par le fait que le pays dispose d'un écosystème complet.

    Crédits: Keystone

L'opérateur boursier paneuropéen Euronext veut ouvrir de nouveaux bureaux à Zurich et dans trois autres pays. Il compte ainsi accompagner les entreprises du secteur technologique dans le développement de leurs activités sur les marchés de capitaux, à une plus grande échelle.

Outre Zurich, des bureaux ouvriront dans quatre autres villes en dehors de ses marchés principaux: à Francfort et Munich en Allemagne, à Milan en Italie, ainsi qu'à Madrid en Espagne, indique lundi Euronext dans un communiqué. Ces pays ont été choisis en raison des opportunités de croissance qu'ils offrent dans le secteur technologique, note le groupe boursier.

Avec ces nouveaux bureaux, Euronext dit vouloir "aider à franchir la dernière étape du déficit de financement, un obstacle permanent pour les PME Tech européennes qui souhaitent se développer au niveau mondial".

Søren Bjønness a été nommé directeur et représentant suisse d'Euronext. Il travaillera avec les acteurs des écosystèmes locaux. Ces cinq dernières années, il a occupé le poste de directeur intérimaire pour le changement et la croissance de plusieurs entreprises axées sur la technologie. Il est notamment passé par UBS, Sulzer et PwC.

Créer un environnement favorable

En France et aux Pays-Bas, "nous avons constaté qu'il est difficile de créer un environnement favorable à la cotation" des entreprises Tech, avec la présence d'investisseurs, d'un nombre suffisant d'entreprises et d'une couverture par la recherche d'actions, indique le directeur général du groupe, Stéphane Boujnah, interrogé par L'Agefi.

Or, dans les pays voisins, "sur la base d'un héritage industriel très fort, un changement de culture entrepreneuriale est en train de s'opérer, plus orienté vers la start-up." Euronext cherche à connecter des investisseurs qui ont des capitaux mais sont en manque d'idées avec des entrepreneurs qui ont plein d'idées mais peu d'argent.

Le choix d'inclure la Suisse dans ce programme s'explique par le fait que le pays dispose d'un écosystème complet, comprenant des groupes mondiaux, des PME, une recherche académique de pointe, ainsi qu'une culture industrielle et tech dense, note M. Boujnah.

Euronext amènera un marché plus profond qui permettra de trouver le moment le plus optimal auquel il faut vendre pour que les investisseurs initiaux réalisent le meilleur rendement possible.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."