Bilan

L'ex-directeur de la division Asie de BSI réclame son bonus

La filiale singapourienne de BSI n'a pas versé le bonus convenu et n'a pas respecté l'accord signé à la fin des rapports de travail, fait valoir Hanspeter Brunner, ancien directeur de BSI pour l'Asie.

Hanspeter Brunner a démissionné de son poste en mars 2016, alors qu'il était reproché à la banque BSI d'être impliquée dans une affaire de corruption en lien avec le fonds souverain malaisien 1MDB.

Crédits: Keystone

Hanspeter Brunner, ancien directeur de BSI pour l'Asie, traîne son ancien employeur devant la justice et lui réclame son bonus, selon la presse. Une plainte a été déposée auprès d'un tribunal de Singapour le 4 juillet, rapporte mercredi l'agence Bloomberg. La banque tessinoise BSI a été sanctionnée en Suisse comme à Singapour pour ses activités en Asie.

Sollicitée par AWP, la direction de la vétérane des banques privées au sud des Alpes n'a pas souhaité commenter l'information révélée par l'agence américaine.

La filiale singapourienne de BSI n'a pas versé le bonus convenu et n'a pas respecté l'accord signé à la fin des rapports de travail, fait valoir Hanspeter Brunner. Il n'y a aucune base légale pour le non paiement du bonus dont le versement avait été convenu, souligne-t-il.

Hanspeter Brunner a démissionné de son poste en mars 2016, alors qu'il était reproché à la banque d'être impliquée dans une affaire de corruption en lien avec le fonds souverain malaisien 1MDB. Entre temps, des enquêtes pénales ont été lancées à Singapour à l'encontre de six anciens employés de BSI, dont Hanspeter Brunner.

Paiements de bonus gelés

La somme réclamée à BSI par l'ancien patron de sa filiale singapourienne se monte à 722'800 SGD, soit un peu plus de 0,5 mio CHF, dont le versement aurait dû intervenir à la fin du mois dernier. A cette somme s'ajoutent plusieurs autres paiements, pour un montant total avoisinant 1 mio USD, qui devraient être effectués jusqu'en 2018.

Selon des documents judiciaires cités par Bloomberg, le banquier accuse son ex-employeur de "vouloir se soustraire à ses toutes ses autres obligations de paiement". Hanspeter Brunner a quitté RBS Coutts pour rejoindre BSI en 2009, emmenant avec lui une équipe de près de 70 gestionnaires.

A l'époque, la banque écossaise l'avait poursuivi en justice, lui reprochant d'avoir encaissé indûment une avance de 171'000 SGD sur un programme de bonus. Le banquier avait alors contre-attaqué en traînant la filiale suisse de RBS devant la justice helvétique pour licenciement abusif.

BSI, dont le rachat par le concurrent EFG International devrait être finalisé d'ici la fin de l'année, a été sanctionnée fin mai par les autorités de surveillance en Suisse (Finma) et à Singapour (MAS). La Finma a ordonné la dissolution de l'établissement et infligé une amende de 95 mio CHF pour bénéfice indûment réalisé. Dans la cité-État, l'autorité de surveillance a révoqué la licence bancaire de BSI.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."