Bilan

L'euro monte encore face à un dollar affecté par les inquiétudes sur Trump

Les révélations sur Donald Trump, accusé d'avoir dévoilé des informations classifiées aux Russes et tenté de mettre fin à une enquête du FBI, inquiètent les marchés.

L'euro montait encore mercredi face au dollar, affecté par les inquiétudes au sujet du président Trump.

 

Crédits: AFP

L'euro montait encore mercredi face au dollar, affecté par les inquiétudes au sujet du président Trump, accusé d'avoir révélé des informations classifiées aux Russes et tenté de mettre fin à une enquête du FBI.

Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,1108 dollar contre 1,1084 dollar mardi vers 21H00 GMT, la monnaie unique européenne évoluant à ses plus hauts niveaux depuis novembre.

La devise européenne baissait face à la monnaie nipponne, à 124,91 yens pour un euro contre 125,34 yens mardi soir.

Le billet vert aussi perdait du terrain face à la devise japonaise, à 112,45 yens pour un dollar contre 113,07 yens la veille au soir.

Moins de quatre mois après l'arrivée de Trump au pouvoir et à quelques jours de son départ pour son premier grand voyage à l'étranger, les révélations explosives en cascade placent le président américain dans une position difficile et inquiètent les marchés, selon les analystes.

"La chute du dollar montre que les marchés des changes ont abandonné toutes leurs attentes concernant Trump", a souligné Daisuke Karakama, économiste de la Mizuho Bank.

"Ces inquiétudes et de mauvaises statistiques amènent naturellement les investisseurs à vouloir vendre leurs dollars", a-t-il ajouté.

"Les investisseurs sont très inquiets de voir tout ce bruit politique se transformer en risque économique", a abondé Stephen Innes, courtier chez OANDA, dans une note.

Par ailleurs, les derniers chiffres sur l'évolution des prix aux États-Unis ont eu tendance à faire légèrement reculer la perspective d'une hausse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) au cours de sa réunion de juin.

De plus, la devise européenne profite de la baisse des risques politiques dans la zone euro et des attentes d'une politique de la Banque centrale européenne (BCE) à terme moins accommodante.

Pour les cambistes, l'obstacle de l'élection présidentielle française a été surmonté sans dommage et plusieurs indicateurs économiques se sont montrés rassurants en Europe comme mardi encore, avec une confirmation d'une croissance en zone euro à 0,5% au premier trimestre 2017 et un moral des investisseurs en progression en Allemagne (ZEW).

Cela a renforcé l'hypothèse que la BCE puisse ajuster son ton lors du Conseil des gouverneurs de juin pour refléter une tendance monétaire plus neutre, estiment les analystes.

L'institution de Francfort mène actuellement une politique très accommodante de taux bas et de vastes rachats d'actifs dans le but de relancer l'économie et soutenir l'inflation, mais cela a comme effet collatéral de diluer la valeur de l'euro.

Vers 06H00 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 85,87 pence pour un euro, et montait face au billet vert, à 1,2935 dollar pour une livre.

La monnaie suisse était quasiment stable face à l'euro, à 1,0922 franc pour un euro, et montait face au dollar, à 0,9832 franc pour un dollar.

La devise chinoise valait 6,8872 yuans pour un dollar contre 6,8867 yuans mardi à 15H05 GMT.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."