Bilan

L'argent liquide reste le moyen de paiement préféré des Suisses

L'argent liquide reste le moyen de paiement préféré des Suisses, selon une étude de la BNS. Pour les moyens de paiement sans numéraire, les cartes de débit sont le plus utilisées.

Les nouveaux moyen de paiements, tels que les applications ou le paiement sans contact, sont très peu utilisés. 

Crédits: keystone

Malgré les nombreuses possibilités pour effectuer des transactions, l'argent liquide reste le moyen de paiement préféré des Suisses, selon une étude de la Banque nationale suisse (BNS). Pour les moyens de paiement sans numéraire, ce sont les cartes de débit qui sont le plus utilisées.

En proportion, les paiements en numéraire pèsent pour 70% du nombre des transactions, mais seulement 45% du montant total. Cela s'explique par le fait que l'argent liquide est privilégié pour les dépenses de faibles montants. Toutefois, 35% des paiements non récurrents de plus de 1000 francs sont effectués en espèces.

Les grosses coupures sont toujours populaires, 40% des personnes interrogés ayant eu en leur possession un billet de 1000 francs au cours des deux dernières années. Pour les billets de 200 francs, la proportion monte à 66%. Ces billets sont à la fois utilisés pour régler des factures aux guichets de la Poste ou des achats moins fréquents.

En moyenne, une personne effectue 1,6 transaction par jour pour un montant moyen de 41 francs. Les sondés disposent en moyenne de 133 francs en liquide dans leur porte-monnaie et de deux instruments de paiement scripturaux différents, la plupart du temps une carte de débit et une carte de crédit.

Pour les paiements sans numéraire, la carte de débit est de loin la plus utilisée et intervient dans 22% des transactions, contre 5% pour les cartes de crédit.

Le choix du moyen de paiement dépend d'une part du montant à régler et d'autre part du lieu de la transaction. Les cartes de débit sont utilisées pour des montants de 50 francs et plus et les cartes de crédit pour des montants à partir de 200 francs, ce qui montre "que les différents instruments de paiement se complètent bien", estime la BNS.

Les nouveaux moyen de paiements, tels que les applications ou le paiement sans contact, sont très peu utilisés. Les Suisses conservent un attachement à l'argent liquide, la moitié des sondés déclarant vouloir continuer dans les prochaines années à payer en liquide aussi souvent qu'aujourd'hui.

Les Suisses dans la moyenne européenne

A l'échelle européenne, la Suisse se situe entre les pays germanophones et ceux d'Europe du Sud, qui recourent beaucoup plus à l'argent liquide et les pays francophones et ceux d'Europe du Nord, qui privilégient les moyens de paiement sans numéraire.

L'argent liquide n'est pas seulement utilisé comme un moyen de paiement, il sert également de réserve de valeur. Ainsi 37% des ménages conservent un montant inférieur à 1000 francs en liquide pour s'en servir en cas de besoin.

Dans l'ensemble, les ménages sont satisfaits des possibilités de paiement actuelles, remarque la BNS. L'argent liquide est plébiscité pour sa "large acceptation et ses coûts limités" tandis que la carte de débit fait l'unanimité pour sa "sécurité".

L'enquête de la BNS a été réalisée en automne 2017 auprès de 2000 répondants.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."