Bilan

L'Allemagne veut étendre le rôle du Mécanisme européen de stabilité

La banque centrale allemande propose d'étendre le rôle du Mécanisme européen de stabilité (MES) pour prévenir les risques en cas de crise.

La banque centrale appelle également à modifier certaines conditions d'émission de dette pour les Etats, afin de faciliter une restructuration.

Crédits: AFP

La Bundesbank, la banque centrale allemande, propose d'étendre le rôle du Mécanisme européen de stabilité (MES) pour prévenir les risques en cas de nouvelle crise des dettes souveraines en zone euro, dans un article publié lundi.

"Il semble que le développement vers une véritable union budgétaire et politique ne fasse actuellement pas consensus. Par conséquent, l'Union monétaire européenne devrait être approfondie dans son cadre actuel", juge l'institution monétaire allemande dans cet article.

Le MES, mis sur pied en 2012, est "au coeur du combat contre la crise des dettes souveraines", constate la "Buba", qui propose d'élargir les prérogatives de cet organisme en lui confiant des tâches jusqu'à présent dévolues à la Commission et à la Banque centrale européennes.

Dans cet article d'une vingtaine de pages, l'institution monétaire allemande plaide notamment pour que le MES soit chargé de mener à bien et rendre plus transparente la restructuration de la dette d'un pays en difficulté, en assurant "la coordination et les travaux d'accompagnement" de ce processus.

"En renforçant le mécanisme de gestion de crise, il pourrait également être envisagé de transférer au MES les fonctions d'une autorité budgétaire indépendante", poursuit la Bundesbank.

La banque centrale appelle également à modifier certaines conditions d'émission de dette pour les Etats, afin de faciliter une restructuration et de permettre un allongement automatique de la maturité de cette dette en cas d'activation d'un programme d'aide sous l'égide du MES.

Doté d'une force de frappe de 700 milliards d'euros, le Mécanisme européen de stabilité, successeur du Fonds européen de stabilité financière (FESF), a été créé en 2012 pour pouvoir fournir une aide financière aux Etats de la zone euro en difficulté.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."