Bilan

L'activité de prêts internationaux de la BRI a rebondi au premier trimestre

Le montant des prêts transfrontaliers accordés par les banques déclarantes à la Banque des règlements internationaux s'est accru de 427 milliards de dollars au premier trimestre.

Ce rebond marque un revirement après deux trimestres successifs de contraction, a précisé la BRI.

Crédits: Keystone

L'activité de prêts internationaux a rebondi au premier trimestre 2017, selon les statistiques publiées mercredi par la Banque des règlements internationaux (BRI), sous l'impulsion en particulier des crédits accordés par les banques aux pays émergents.

Sur les trois premiers mois de l'année, le montant des prêts transfrontaliers accordés par les banques déclarantes à la BRI s'est accru de 427 milliards de dollars (370 milliards d'euros), soit une hausse de 2% par rapport au premier trimestre l'an passé, a indiqué la BRI dans un communiqué.

Ce rebond, qui portait fin mars le total des prêts transfrontaliers à 27.700 milliards de dollars, marque un revirement après deux trimestres successifs de contraction, ont précisé les statisticiens de cette institution située à Bâle, en Suisse.

Si les créances à l'égard des économies avancées ont augmenté de 195 milliards de dollars, sans toutefois parvenir à compenser le déclin observé sur les deux trimestres précédents, elles ont en revanche fortement rebondi dans les pays émergents.

Avec 151 milliards de dollars de crédits supplémentaires, la hausse s'est chiffrée à 8%, les statisticiens de la BRI pointant qu'il s'agit de la plus forte progression enregistrée depuis le premier trimestre 2014.

Cette croissance sur le premier trimestre 2017 tranche de surcroit avec la forte baisse enregistrée début 2016, qui avait vu les crédits internationaux accordés aux pays émergents plonger de 9%.

L'an passé, les flux financiers vers les pays émergents avaient été fortement pénalisés en raison des secousses sur les marchés financiers et sur les devises et des inquiétudes sur la croissance de grandes économies telles que la Chine ou le Brésil.

Ce rebond au premier trimestre 2017 n'a toutefois pas été homogène, concernant tout d'abord l'Asie et la région Pacifique (+129 milliards), suivi par l'Europe émergente (+26 milliards), puis l'Afrique et le Moyen Orient (+3 milliards). Ils se sont en revanche contractés de 7 milliards envers l'Amérique latine.

En Asie, la Chine s'est de nouveau taillé la part du lion, les créances internationales y grimpant de 92 milliards de dollars, soit la plus forte hausse trimestrielle enregistrée depuis 3 ans.

Avec cette reprise, l'encours des crédits internationaux octroyés à la Chine se situait fin mars à 850 milliards de dollars, ce qui reste toutefois inférieur de 23% au pic atteint fin septembre 2014, à 1.100 milliards de dollars.

La BRI, une institution considérée comme la banque centrale des banques centrales, publie chaque trimestre des statistiques sur les crédits accordés par les banques qui donnent une indication sur l'état des flux financiers internationaux.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."