Bilan

Julius Bär n'a pas subi d'effets négatifs de la décision de la BNS

La banque Julius Bär n'a pas subi de conséquence négative, après la décision jeudi de la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le cours plancher, a-t-elle indiqué lundi.

"Julius Bär a été en mesure de faire face efficacement à l'énorme volatilité et aux volumes, après la décision de la Banque nationale suisse", a précisé le gestionnaire de fortune dans un communiqué.

Crédits: Keystone

La banque Julius Bär n'a pas subi de conséquence négative, après la décision jeudi de la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le cours plancher, a-t-elle indiqué lundi. Le groupe a été en mesure de faire face à "l'énorme volatilité" sur les marchés. Ses fonds propres et l'excédent en capitaux de l'établissement n'ont pas souffert.

"Julius Bär a été en mesure de faire face efficacement à l'énorme volatilité et aux volumes, après la décision de la Banque nationale suisse", a précisé le gestionnaire de fortune dans un communiqué. La banque n'a notamment pas subi de perte en niveau du négoce sur les deux jours suivant l'annonce de l'institut d'émission.

L'établissement zurichois va néanmoins mettre en place "rapidement des mesures appropriées pour défendre la profitabilité du groupe face au renforcement du franc suisse", a-t-il ajouté.

De plus amples détails seront dévoilés le 2 février, lors de la présentation des résultats 2014.

La BNS a décidé jeudi d'abolir le cours plancher de 1,20 franc pour un euro, mis en place en septembre 2011. Cette annonce a provoqué l'affolement sur les marchés des devises et des actions, le SMI plongeant et le franc se raffermissant nettement par rapport aux principales devises.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."