Bilan

Julius Bär fait mieux qu'attendu sur les dix premiers mois

Julius Bär a enregistré sur les dix premiers mois de l'année des avoirs sous gestion en hausse de 9% à 327 milliards de francs par rapport à fin 2015.

A la fin octobre, la banque comptait 1376 conseillers clientèle, soit 159 conseillers supplémentaires par rapport au début de l'année.

Crédits: Keystone

Le gestionnaire de fortune Julius Bär a enregistré sur les dix premiers mois de l'année des avoirs sous gestion en hausse de 9% à 327 mrd CHF par rapport à fin 2015. Ce chiffre dépasse le plafond des prévisions des analystes interrogés par AWP, qui l'attendaient entre 315 et 324 mrd.

Les avoirs sous gestion ont progressé grâce à l'afflux d'argent nouveau, en hausse de 4% sur une base annualisée, soit dans la fourchette des prévisions des analystes qui l'attendaient entre 3,0 et 4,3%. A l'exception de l'Amérique latine, toutes les régions ont contribué à cette augmentation. La performance positive du marché a également soutenu la hausse des avoirs.

La consolidation de Kairos Investment Management en avril, qui a ramené près de 9 mrd CHF, et l'acquisition de Commerzbank International Luxembourg (CISAL) en juillet, qui a ajouté 3 mrd CHF, ont également apporté leur pierre à l'édifice. Le contexte n'était pourtant pas favorable, l'affaiblissement de la livre et du dollar par rapport au franc suisse ayant eu un impact négatif.

La marge brute a souffert de volumes de négoce en baisse depuis la fin juin et s'est établie à 91 points de base, alors qu'elle était juste en dessous de 95 points de base sur la première moitié d'année. Le chiffre dépasse malgré tout les prévisions du consensus AWP, qui l'attendait à 90,6 points.

Le ratio coûts/revenus s'est établi juste en dessous de 68%. La gestion des coûts "équilibrée" devrait permettre à ce chiffre de se situer entre 68% et 69% sur l'année, précise la banque et ce malgré le déclin de la marge brute mais sous réserve que les conditions de marchés ne se détériorent pas sur les deux derniers mois de l'année. D'ici deux ans, le groupe vise un ratio coûts/revenus entre 64% et 68%.

Pour 2017, la banque s'attend à un afflux d'argent nouveau en hausse de 4% à 6% grâce à l'embauche de nouveaux conseillers clientèles.

Réorganisation régionale en marche

La réorganisation régionale des activités annoncée cet été a été mise en oeuvre au cours des trois derniers mois, "avec succès" précise le groupe, qui souligne par ailleurs que tous les changements au niveau du top management se sont fait en interne.

A la fin octobre, la banque comptait 1376 conseillers clientèle, soit 159 conseillers supplémentaires par rapport au début de l'année (13%), dont 115 ont été recrutés et 44 au travers des acquisitions de Kairos et CISAL. Ces nouvelles arrivées soutiendront la croissance du groupe sur le moyen et le long terme, précise Julius Bär.

Les résultats pour l'année 2016 seront publiés le 1er février 2017.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."