Bilan

Julius Bär enregistre des avoirs sous gestion en hausse à 285 milliards

La banque Julius Bär a annoncé vendredi avoir enregistré sur les dix premiers mois 2014 des avoirs sous gestion de 285 milliards de francs, en hausse de 12% comparé à la fin de l'année dernière.

Pour l'ensemble de l'année, Julius Bär table sur des réévaluations, des provisions et des pertes au même niveau qu'en 2013. Les fonds propres durs selon Bâle III demeurent à un solide niveau de 22,6%.

Crédits: AFP

La banque Julius Bär a annoncé vendredi avoir enregistré sur les dix premiers mois 2014 des avoirs sous gestion de 285 mrd CHF, en hausse de 12% comparé à la fin de l'année dernière. L'afflux net d'argent frais se situe dans la fourchette visée.

Les avoirs sous gestion dévoilés par le gestionnaire de fortune correspondent quasiment aux prévisions des analystes interrogés par AWP. Ces derniers tablaient sur un montant de 285,8 mrd CHF pendant la période sous revue.

Ces avoirs comprennent 58 mrd CHF issus des activités internationales de gestion de fortune de Merrill Lynch hors Etats-Unis (IWM), dont le rachat est en voie de finalisation. Le total des avoirs clientèle a progressé de 11% à 385 mrd CHF, a précisé le groupe dans un communiqué.

Des transferts d'avoirs supplémentaires d'IWM vers Julius Bär doivent encore être effectués d'ici la fin de l'année, notamment de l'activité à Paris. Cette opération terminée, il ne restera plus qu'à transférer les activités en Inde au premier semestre 2015.

Dans le cadre des synergies offertes par l'intégration d'IWM, 318 postes sur les 400 visés ont été supprimés.

Julius Bär, qui n'a pas publié de résultats détaillés, a profité des afflux d'argent nouveau, même si ces derniers sont restés volatils et continuent de souffrir de la régularisation fiscale en Europe. Les entrées de liquidités, dont le montant n'a pas été précisé, se sont établies dans la fourchette à moyen terme de 4% à 6%.

Le groupe a également bénéficié de taux de change positifs grâce au raffermissement du dollar, de marchés des actions performants et de l'intégration de 6 mrd CHF de sa filiale brésilienne GPS.

La marge brute a été quasiment maintenue à 94 points de base (pb), soit 1pb en dessous des 95 pb enregistrés sur les six premiers mois. Le ratio coûts-revenus s'est quant à lui établi dans la fourchette visée de 65% à 70%.

Pour l'ensemble de l'année, Julius Bär table sur des réévaluations, des provisions et des pertes au même niveau qu'en 2013. Les fonds propres durs selon Bâle III demeurent à un solide niveau de 22,6%.

En juillet, l'établissement zurichois avait annoncé le rachat des activités de banque privée basées en Suisse et au Luxembourg de Leumi. Le transfert des opérations helvétiques de la banque israélienne sont en bonne voie. Mais pour le Grand-duché, les deux groupes cherchent une alternative à l'acquisition.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."