Bilan

Julius Bär confirme une enquête interne liée à l'affaire FIFA

Julius Bär, dont le nom est évoqué dans les accusations américaines, confirme mener une enquête interne en lien avec le scandale de corruption à la FIFA.

Le Ministère public de la Confédération a précisé que des banques suisses ont annoncé 53 relations bancaires suspectes au Bureau de communication en matière de blanchiment (MROS). En sus, 104 autres relations bancaires ont été identifiées dans cette affaire.

Crédits: Keystone

Julius Bär confirme mener une enquête interne en lien avec le scandale de corruption à la FIFA. Le nom de l'établissement privé zurichois est évoqué dans les accusations de la justice américaine.

"Julius Bär, en tant que l'une des banques mentionnées dans l'acte d'accusation de la FIFA par l'intermédiaire desquelles auraient été traités des transferts supposés criminels, a ouvert une enquête interne et coopère avec les autorités", a indiqué mercredi à l'ats une porte-parole de la banque. Cette dernière ne fait pas d'autres commentaires sur les procédures en cours.

Le nom de Julius Bär apparaît notamment dans les charges, publiées par la justice américaine, à l'encontre de José Hawilla, numéro un du marketing sportif en Amérique latine à la tête de son conglomérat Traffic. Le Brésilien avait plaidé coupable en décembre 2014 et accepté de coopérer dans l'enquête où quatorze personnes, dont neuf officiels de la FIFA, sont poursuivies.

Mercredi, le Ministère public de la Confédération a précisé que des banques suisses ont annoncé 53 relations bancaires suspectes au Bureau de communication en matière de blanchiment (MROS). En sus, 104 autres relations bancaires ont été identifiées dans cette affaire.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."