Bilan

Julius Bär boudé par les investisseurs malgré des chiffres solides

Le groupe bancaire Julius Bär a subi les effets négatifs du franc fort et d'une provision destinée au conflit fiscal avec les Etats-Unis.

Les chiffres de Julius Bär ont légèrement dépassé les prévisions, qui se situaient à un niveau élevé, constate la Banque cantonale de Zurich (ZKB).

Crédits: Keystone

Le titre Julius Bär peinait à sortir de la zone rouge lundi matin à la Bourse suisse, malgré des chiffres semestriels solides. Le groupe bancaire a subi les effets négatifs du franc fort et d'une provision destinée au conflit fiscal avec les Etats-Unis. Les analystes se montrent plutôt confiants vis-à-vis de la performance de la société zurichoise pour les six derniers mois de l'année.

A 9h32, l'action Julius Bär se délestait de 1,5% à 53,30 CHF dans un SMI en hausse de 0,3%. En phase d'ouverture, la nominative a cédé plus de 3% avant de se reprendre quelque peu.

Les chiffres de Julius Bär ont légèrement dépassé les prévisions, qui se situaient à un niveau élevé, constate la Banque cantonale de Zurich (ZKB). L'analyste Lorenz Burkhalter souligne la stabilité affichée par le groupe au premier semestre et le maintien de la marge brute malgré l'appréciation du franc. Les coûts sont sous contrôle et l'acquisition au Mexique, annoncée en marge des résultats, permettra à l'établissement d'investir un territoire jusque-là inconnu pour lui.

Le risque financier lié au conflit américain est plus ou moins connu et Julius Bär peut désormais se tourner vers l'avenir, selon M. Burkhalter. Les entrées nettes d'argent constituent une ombre au tableau. Bien que les afflux soient dans la cible, ils progressent de manière prudente. La perspective est légèrement positive.

La banque Vontobel souligne l'importance des opérations de négoce et des recettes liées au marché des devises au moment d'analyser la performance semestrielle de l'établissement. Le traditionnel ralentissement au deuxième semestre devrait être plus prononcé que les années précédentes. Il sera compensé par le programme d'économies annoncé en février dernier.

Pour Baader Helvea, ces résultats attendus ne devraient pas déboucher sur des mouvements de valeur démesurés, surtout après le récent rally. La performance du titre Julius Bär est particulièrement impressionnante depuis la chute justifiée à 36 CHF après le 15 janvier, commente Tim Dawson. L'analyste rappelle que le titre s'est apprécié de 50% depuis. Il estime que la valeur actuelle de la nominative anticipe la prochaine acquisition du groupe dans le secteur des banques privées suisses.

Le capital excédentaire devrait conférer à Julius Bär suffisamment de flexibilité stratégique et financière pour rémunérer davantage les actionnaires, procéder à un rachat d'actions et/ou des acquisitions, analyse J. Safra Sarasin.

Baader Helvea et Vontobel maintiennent leur recommandation à "hold", tandis que J. Safra Sarasin confirme "buy". L'objectif de cours est reconduit respectivement à 46,00, 48,50 et 54,10 CHF.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."