Bilan

JPMorgan s'attend à la stagnation des revenus de la spéculation

JPMorgan Chase confirme la mauvaise passe du courtage en raison de la prudence de certains investisseurs.

Les recettes du courtage devraient toutefois, selon M. Pinto, reculer de 15% entre le 3e et le 4e trimestre, plombées par les inquiétudes continues sur la croissance mondiale.

Crédits: AFP

JPMorgan Chase s'attend à une stagnation des revenus générés par les activités spéculatives au quatrième trimestre, a indiqué mardi un responsable de la banque confirmant la mauvaise passe du courtage.

Au quatrième trimestre 2014, les revenus du courtage avaient diminué de 13% à 3,64 milliards de dollars.

Daniel Pinto, qui dirige la prestigieuse division de banque d'affaires de la première firme américaine, a expliqué que les produits financiers liés au crédit sont notamment les plus touchés et entraînent dans leur sillage l'ensemble des "revenus fixes" (produits liés aux taux, devises et matières premières).

A l'inverse, les recettes générées par le courtage d'actions montent légèrement sur un an, a ajouté M. Pinto, qui s'exprimait lors d'une conférence à New York, retransmise sur internet.

Comme au troisième trimestre, le quatrième était marqué par une baisse des volumes, en raison de la prudence de certains investisseurs, a-t-il confié.

"Octobre a été un peu difficile pour nous et nos clients, avec de faibles volumes", a-t-il déclaré mais "il y a un rebond et une certaine amélioration en novembre".

Les recettes du courtage devraient toutefois, selon M. Pinto, reculer de 15% entre le 3e et le 4e trimestre, plombées par les inquiétudes continues sur la croissance mondiale.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."