Bilan

JPMorgan Chase dégage des bénéfices 2016 record

JPMorgan Chase se dit dopé par une "dynamique" récente de l'économie américaine et un bond de ses activités de courtage.

JPMorgan Chase a gagné des parts de marché quasiment dans toutes ses activités.

Crédits: AFP

JPMorgan Chase a annoncé vendredi des bénéfices record pour 2016, dopés par une "dynamique" récente de l'économie américaine et un bond de ses activités de courtage.

Le bénéfice net annuel a augmenté de 1,2%, à 27,73 milliards de dollars, dont 6,73 milliards (+23,8% sur un an) au quatrième trimestre.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 6,19 dollars sur l'année et de 1,71 dollar sur les trois derniers mois. Les analystes anticipaient respectivement 5,91 dollars et 1,44 dollar.

"Nous avons gagné des parts de marché quasiment dans toutes nos activités et fait preuve d'une maitrise de nos coûts tout en continuant à investir dans l'avenir", a commenté le PDG, Jamie Dimon, cité dans le communiqué.

"L'économie américaine est en train de gagner en dynamique", a ajouté le dirigeant, indiquant qu'il y a des opportunités dans l'avenir pour mettre en place des mesures destinées à stimuler la croissance et à créer des emplois.

Le chiffre d'affaires a ainsi augmenté de 2,6%, à 99,14 milliards de dollars, sur l'année et de 2,5%, à 24,33 milliards, sur les trois derniers mois. Les marchés anticipaient 97,7 milliards de dollars et 23,95 milliards respectivement.

Il a été tiré par les recettes engrangées dans le courtage et plus particulièrement dans le +trading+ des bons du Trésor et autres obligations, matières premières, devises, dont le chiffre d'affaires a bondi de 31%, tandis que celui des titres financiers a progressé de 8,1%.

La victoire surprise de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre a entraîné une frénésie sur les marchés financiers dans une période traditionnellement de faible activité pour les banques parce que les investisseurs ajustent leurs portefeuilles du fait des fêtes de fin d'année.

Mais Donald Trump a promis de revoir la règlementation financière, d'abaisser les impôts et de lancer des grands travaux, incitant les investisseurs à anticiper une nouvelle ère pour les banques.

Le secteur financier américain a également reçu un coup de pouce de la banque centrale (Fed), qui a relevé son taux d'intérêt principal.

Des taux d'intérêt élevés sont positifs pour les banques parce qu'elles peuvent les répercuter sur les consommateurs en augmentant le coût de leurs produits (prêts à la consommation, intérêts sur les cartes bancaires, les dépôts, prêts immobiliers...).

A Wall Street, le titre JPMorgan Chase, qui a gagné 29% depuis le 8 novembre, prenait 0,36% à 86,55 dollars vers 13H45 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."