Bilan

Investissements: cap sur les petites et moyennes valeurs

La récente correction de la Bourse suisse offre à l’investisseur des opportunités d’achat, notamment dans l’industrie. Voici quatre propositions pour miser sur différents secteurs.
  • Publicité pour les maillots de bain Calida. L’action du groupe d’habillement devrait monter.

    Crédits: Dr

Nager à contre-courant peut s’avérer fructueux. Si de nombreux investisseurs, craignant un refroidissement économique, vendent à tour de bras les valeurs suisses et internationales, d’autres exploitent le repli des cours pour s’engager sur de nouveaux territoires. C’est ce que montrent les dernières transactions du management publiées par la Bourse suisse, qui révèlent de fréquents achats, par les dirigeants, des titres de leurs sociétés.

Tandis que les valeurs défensives continuent à être richement valorisées (Nestlé et le secteur pharma), les titres cycliques ont visiblement subi des corrections, ce qui a poussé les gérants des fonds de petites et moyennes capitalisations à réagir pour profiter des opportunités d’achat, quand bien même la tendance à la correction pourrait se poursuivre.

L’évolution du marché des actions dépendra fortement des signaux conjoncturels et des prochaines étapes de politique monétaire. La Réserve fédérale américaine pourrait ainsi être forcée d’ajourner la hausse de ses taux d’intérêt courts, et la Banque centrale européenne pourrait adopter de nouvelles mesures, telles qu’un assouplissement quantitatif de large ampleur.

Nous présentons ici des idées d’achat sur le marché suisse dans divers secteurs. Outre la récente faiblesse des cours, assurant des valorisations plus attractives parmi les titres industriels surtout, la politique des dividendes et les tendances opérationnelles jouent ici un rôle essentiel.

Chez Sonova, le numéro un des appareils auditifs, un programme de rachat d’actions est proposé aux investisseurs, qui peuvent escompter des dividendes plus élevés. La nouvelle plateforme de technologies et de produits présentée à la journée des investisseurs promet aussi de dynamiser les ventes. Pour miser sur le groupe d’habillement Calida, il faut aimer les risques. Les investisseurs trouveront d’autres qualités encore à la Banque Cantonale Vaudoise (BCV), dont les titres ont marqué des points grâce à des rendements élevés et très fiables. Notre sélection.

1. Georg Fischer

Le niveau de l’action du groupe industriel est de 30% inférieur à son plus haut de l’année; depuis le début du mois de septembre, le titre a encore perdu 15%. Selon les analystes, cette correction est excessive et les gérants de fonds se frottent les yeux. Le cours anticipe de nombreuses nouvelles négatives, mais l’anticipation serait trop pessimiste si un scénario de ralentissement conjoncturel limité se confirmait.

Le groupe continue à être perçu comme une entreprise très cyclique et très exposée au marché européen, une perception qui ne se justifie plus tout à fait. Plus de la moitié des gains opérationnels proviennent aujourd’hui du secteur des conduites, qui résiste bien à la conjoncture (GF Piping Systems).

2. Calida

Ces derniers jours, un membre non exécutif du conseil d’administration a acheté des titres à plusieurs reprises, comme le montrent les transactions du management publiées par la Bourse suisse. Des achats prescripteurs, car un administrateur est mieux informé de l’évolution de son entreprise qu’un actionnaire ordinaire. Selon les résultats semestriels, le groupe d’habillement, qui réunit les marques Calida, Aubade et Lafuma, a le vent en poupe.

Le CEO Felix Sulzberger a présenté de meilleurs résultats que ce qu’avaient prévu les analystes. La reprise de Lafuma, spécialiste français des activités en plein air, a surpris positivement et a déjà apporté sa contribution au bénéfice opérationnel au premier semestre, alors qu’il affichait des chiffres rouges l’année dernière encore. Calida est devenu actionnaire majoritaire à hauteur de 59,9%.

3. Sonova

Selon les estimations, le marché des appareils auditifs doit progresser de 4% par an, mais Sonova prévoit entre 7 et 9% de hausse de son chiffre d’affaires. Les produits du numéro un mondial sont bien positionnés du point de vue technologique. Présentée début novembre aux investisseurs, la nouvelle plateforme Venture promet de dynamiser encore davantage les ventes. Avec un rendement de 30%, Sonova génère confortablement plus que ses coûts du capital et crée ainsi une plus-value certaine.

La société dispose aussi de liquidités nettes équivalant à 12% de son bilan. La priorité des dirigeants va désormais à l’optimisation du bilan et à la réduction des dettes. Les actionnaires peuvent donc nourrir des espoirs dans la perspective du programme de rachat d’actions et des dividendes plus élevés. 

4. BCV

Les actions de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) montrent une certaine volatilité depuis octobre. Les mois d’hiver sont toutefois une bonne période pour l’institut bancaire. De nombreux investisseurs se positionnent pour profiter de dividendes élevés payés vers la fin du mois d’avril. Le rendement de 6,5% place les titres de la BCV parmi les dix actions les plus profitables de Suisse. Le niveau du dividende devrait être garanti, si ce n’est même relevé.

La politique de dividendes jusqu’en 2016 prévoit en effet qu’un dividende de 32 à 37 francs par action soit versé chaque année, dont 10 francs, exonérés, prélevés sur la réserve légale issue d’apports de capital. Les risques ici sont limités. Au niveau des taux d’intérêt, la banque pense avoir touché le fond. Quant au programme mis en place pour surmonter le conflit fiscal avec les Etats-Unis, il ne devrait avoir aucune influence sur les dividendes. 

Finanz und

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."