Bilan

Immobilier: de belles opportunités d'achat à Fribourg

La ville patronée par Saint-Nicolas offre des perspectives intéressantes pour les achats de biens de rendement, de même que la Chaux-de-Fond. Ce n'est pas le cas des villes riveraines du Léman comme Vevey, selon une étude de l'UBS.
  • A Fribourg, on peut espérer pour un bien immobilier des rendements bruts de 3,5% à 4%.

  • Selon une étude d'UBS, les villes les plus intéressantes en Suisse pour un achat sont Riehen, Coire et Fribourg.

  • Les ventes des centres commerciaux suisses doivent continuer à faiblir en raison de prix de la marchandise nettement plus avantageux à l'étranger.

  • En conséquence des mauvaises affaires des centres commerciaux, les prix de location sont en forte baisse.

  • Les centres commerciaux qui souffrent le plus sont ceux des régions limitrophes.

  • Malgré un rendement immobilier en forte baisse pour les surfaces commerciales, celles-ci vont continuer à augmenter ces prochaines années.

  • La-Chaux-de-Fonds coiffe le classement des 50 plus grandes villes de Suisse avec un rendement brut de 3,9%.

Compte tenu de la baisse continue des taux d’intérêt à long terme, l’acquisition de logements en vue de les louer peut être une alternative intéressante pour faire fructifier son capital. Mais attention, souligne UBS qui a livré en juin une étude sur l’attractivité des villes suisses, ce type de placements comporte de gros risques et ne convient qu’aux investisseurs très diversifiés.

« Emplacement, emplacement, emplacement. » Tout le monde connaît l’axiome de base pour tout investissement dans la pierre. Plus un bien est central et proche des commodités, plus il a de chance de conserver sa valeur sur le long terme. UBS a calculé le rendement des investissements locatifs dans les 50 villes les plus peuplées du Suisse. La moyenne du rendement brut s’établit à 3,2%. Après déduction des frais d’entretien et des amortissements, le rendement net atteint 2,6%. Des chiffres appréciables en période de taux négatifs.

Lire aussi Les taux hypothécaires à un plancher historique

Les communes romandes les plus intéressantes où faire une acquisition sont Fribourg et La Chaux-de-Fonds. Cette dernière coiffe le classement avec un rendement brut de 3,9%. A proximité de Zurich, Dietikion et Baden dans le canton de Zurich se distinguent outre Sarine. Dans ces emplacements de choix, on peut espérer, selon UBS, des rendements bruts de 3,5 à 4,0% car le risque de vacance s’avère très faible.

A l’autre extrême, l'investissement locatif se révèle très peu intéressant à Vevey, ainsi qu’à Riehen près de Bâle et Coire dans les Grisons. Les prix à l'achat semblent y être nettement surévalués par rapport aux loyers. Les rendements bruts sont nettement inférieurs à 3%, en raison des faiblesses de l’attractivité à long terme.

Selon UBS, les quatre plus grandes villes helvétiques Zurich, Genève, Bâle et Lausanne ne font pas partie des emplacements les plus attrayants. Compte tenu du niveau élevé des prix de vente atteint dans ces localités, les rendements locatifs restent relativement faibles. Dans les communes situées au bord du lac Léman en particulier ainsi que des autres lacs suisses, mettre à la location des logements achetés ne permet guère de générer des rendements intéressants.

Lire aussi : Migros Genève accueille un nouveau supermarché

Quant à lui, l’immobilier commercial se trouve dans le creux de la vague. Le rendement du mètre carré a reculé de 3,1% en 2015. Ces six dernières années, le rendement est passé 8000 à 7100 francs par mètre carré, en grande partie en raison de la forte augmentation des surfaces (environ +14%). Au premier trimestre 2016, les loyers des surfaces de ventes avaient chuté de près de 7% sur un an. Or, loin d’envisager de réduire l’offre, les promoteurs continuent à construire si bien que d'ici 2020, les surfaces des centres commerciaux suisses devraient encore augmenter de 5 à 10%.

A cette surcapacité s’ajoutent des ventes du commerce de détail en souffrance. En 2015, les chiffres d'affaires ont été plombés par le tourisme d'achat transfrontalier et le surplus de vendeurs dans l'alimentation, le multimédia et la cosmétique. Dans les zones limitrophes, les centres commerciaux ont connu une baisse des chiffres d’affaires de 9% en moyenne. Du fait de la différence de prix toujours élevée entre la Suisse et les pays voisins et de l'explosion du commerce en ligne, les loyers devraient continuer à baisser.

 

 

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."