Bilan

HSBC Suisse conclut un plan social suite à la restructuration

HSBC Suisse et l'Association suisse des employés de banque (Aseb) ont signé un plan social dans le sillage de la restructuration annoncée fin avril.

Un effort particulier a été fourni afin des de réduire le nombre de licenciements, en favorisant des projets de réduction du temps de travail ou de départ volontaire à des conditions favorables.

Crédits: Keystone

HSBC Suisse et l'Association suisse des employés de banque (Aseb) ont signé un plan social dans le sillage de la restructuration annoncée fin avril. L'accord négocié entre les deux partenaires règle les conditions de départ en cas de licenciements pour motifs structurels ou économiques. L'établissement genevois s'attend à supprimer jusqu'à 260 postes de travail d'ici avril 2017. HSBC Suisse a confirmé la signature du plan social.

"Les négociations ont été dures mais constructives et empreintes de respect mutuel", indique l'Aseb lundi. Les assemblées générales du personnel de HSBC ont approuvé à l'unanimité le plan social en mai. Un effort particulier a été fourni afin des de réduire le nombre de licenciements, en favorisant des projets de réduction du temps de travail ou de départ volontaire à des conditions favorables.

Un service de reclassement est proposé aux employés concernés avec garantie de résultat à la clé. Le communiqué de l'Aseb cite le cas des employés de plus de 58 ans, qui vont bénéficier de plan de retraites anticipées avec compensation importante, voire complète pour certains d'entre eux.

Le plan apporte des améliorations "substantielles" au regard des conditions de départ appliquées par l'établissement ces dernières années, selon le syndicat. Les indemnités de départ tiennent non seulement compte des années de service, mais aussi de la situation familiale des employés.

La négociation d'un plan social est désormais obligatoire en cas de licenciement collectif de plus de 30 personnes dans les entreprises qui emploient plus de 250 personnes, comme c'est le cas pour la banque genevoise.

La restructuration touchera principalement le back office, sur le site genevois, où 210 postes doivent être supprimés. Ces coupes dans les effectifs s'expliquent principalement par l'implémentation en 2015 d'une nouvelle plateforme informatique qui doit permettre des gains d'efficacité. Ces coupes ne sont pas liées aux révélations Swissleaks, avait souligné l'établissement en avril.

HSBC compte plus de 1300 employés en Suisse.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."