Bilan

Helvetia veut se renforcer à l'étranger, y compris via des rachats

Helvetia souhaite voir son volume d'affaires progresser à 10 milliards de francs. Si les occasions se présentent, la direction compte acquérir des portefeuilles ou des activités.

Helvetia veut se renforcer avant tout dans les activités à l'étranger, en particulier en Allemagne et en Espagne.

Crédits: keystone

Helvetia souhaite voir son volume d'affaires progresser à 10 milliards de francs, contre actuellement 8,5 milliards. Si les occasions se présentent, la direction compte acquérir des portefeuilles ou des activités pour soutenir sa croissance, a affirmé le directeur Philipp Gmür dans une interview avec le portail cash.ch mardi. La devise de l'assureur st-gallois reste toutefois "la rentabilité avant la croissance".

Helvetia veut se renforcer avant tout dans les activités à l'étranger, en particulier en Allemagne et en Espagne. "Les cibles d'acquisition devront correspondre à notre mix d'activités", a poursuivi M. Gmür. L'assureur souhaite se laisser le temps de chercher. L'accent sera mis sur le renforcement de l'assurance non-vie. L'entrée sur de nouveaux marchés n'est pas prévue.

Le titre Helvetia a un solide engagement de dividende, a rappelé Philipp Gmür. "Nous ciblons un taux de versement de 40 à 50%. Pour la période stratégique en cours, nous voulons reverser au minimum 1 milliard de francs en dividendes. Les investisseurs peuvent s'attendre en 2018 à un dividende au moins égal à celui versé récemment au titre de l'exercice écoulé, de 23 francs par titre, sous réserve d'évènements exceptionnels, a précisé le directeur.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."