Bilan

Grèves genevoises: la recette à succès des Vaudois

Alors que la fonction publique à Genève est en grève à répétitions, Vaud est épargné. La raison se nomme Decfo-Sysrem. Eclairage.

L'argentier Pascal Broulis a restructuré l'administration vaudoise.

Crédits: Keystone

«Si le gouvernement ne cède pas, il nous retrouvera en grève et dans la rue. Autant de fois qu’il le faudra!» Le slogan n’est pas celui des syndicats genevois, mais des représentants de la fonction publique vaudoise.

En janvier 2008, 10’000 grévistes sont recensés dans le canton et 16’000 manifestants défilent à Lausanne. Dans tous les secteurs de l’Etat, de l’enseignement à l’administration, la mobilisation est importante.

Lire aussi: Grève: Genève vit au-dessus de ses moyens

Les manifestants réclament de vraies revalorisations de salaires et un revenu minimum à 4’000 francs: «Au lieu de prendre aux bas et moyens salaires pour financer les cadres, nous obtiendrions des améliorations significatives pour la majeure partie du personnel», clame le syndicat SSP. En juin 2010, un millier de gymnasiens et professeurs manifestent encore à Lausanne. Le Conseil d'Etat vaudois dénonce la désinformation des syndicats. 

Decfo-Syrem contre Score

Alors qu’à Genève, la fonction publique manifeste contre le projet de nouvelle politique de rémunération Score, Vaud a franchi le pas de longue date. Une opération baptisée Decfo-Sysrem: Decfo pour «DEscription des emplois et Classification des FOnction», Syrem pour «SYstem de REMunérations».

En 2002, Pascal Broulis, ex-directeur adjoint de la logistique à la BCV, est élu au Conseil d’Etat. Il vient de terminer la réévaluation des 1800 employés de la banque cantonale en sept niveaux de salaire. Fort de son expérience, il entreprend la réforme – autrement plus ardue - de l'administration vaudoise. Son enclassement date de 1969. L'Etat de Vaud aligne 1200 fonctions.

Ce travail de titan achevé, il n'en comptera plus que 382 réparties dans 18 niveaux de salaires. La nouvelle grille des salaires est fondée sur une définition uniforme des fonctions. Elle instaure le principe du salaire égal à fonction égale et ne dépend plus automatiquement du cursus du fonctionnaire.

Lire aussi: Halte aux grévistes, pas aux multinationales

Six ans plus tard, quelques grèves et recours devant les tribunaux, la nouvelle grille est entrée en vigueur, progressivement, en six étapes de 2008 à 2013: «Nous avons toujours pensé qu’il fallait avancer à petits pas», confiera aux journalistes le «grand-coordinateur» Pascal Broulis. Et de citer sa grand-mère: «Si tu as une plaque de chocolat, ne la donne pas entière, donne-là morceau par morceau!»

Une commission de recours va traiter des milliers de dossiers. A partir de 2014, la réforme coûte 80 millions par an au budget vaudois, mais la dette publique a été réduite de 8 milliards à près de zéro. Decfo-Sysrem a permis la revalorisation des rémunérations de 62% des 27’000 personnes concernées ou 19’500 équivalents plein temps.

Les syndicats vaudois seraient-ils plus accommodants que les genevois? «J'ai eu 10’000 manifestants sous mes fenêtres criant: «BrouiLyon, BrouiLyon, au panier!», se rappelle Pascal Broulis, mais le Conseil d’Etat vaudois a tenu bon estimant que le système était juste et équitable.» Un message pour ses homologues genevois…

 


 

Grivatolivier
Olivier Grivat

JOURNALISTE

Lui écrire

Olivier Grivat est journaliste indépendant après avoir été rédacteur en chef adjoint de 24 Heures et travaillé 30 ans chez Edipresse. Licencié en droit, il s’est spécialisé dans les reportages et les sujets économiques (transports, énergie, tourisme et hôtellerie). Il a écrit plusieurs ouvrages, notamment sur la jeunesse suisse du roi de Thaïlande et la marine suisse de haute mer.

Du même auteur:

Il transforme le vieux papier en «or gris»
«Formellement, Sepp Blatter n’a pas démissionné»

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."