Bilan

Goldman Sachs abaisse ses réserves et réduit son exposition à l'énergie

La banque d'affaires américaine Goldman Sachs a abaissé de quelque 600 millions de dollars ses réserves destinées à la résolution des scandales.

Pour limiter ses pertes dans le secteur énergétique où elle a largement investi dans des compagnies d'extraction de pétrole et de gaz de schiste aux Etats-Unis, Goldman Sachs a réduit son exposition à -243 millions de dollars à fin septembre contre -482 millions trois mois plus tôt.

Crédits: Reuters

La banque d'affaires américaine Goldman Sachs a abaissé de quelque 600 millions de dollars ses réserves destinées à la résolution des scandales, selon des documents boursiers consultés mardi.

Le prestigieux établissement a aussi réduit son exposition à l'industrie pétrolière et gazière affectée par la chute des cours.

L'enveloppe mise de côté par Goldman Sachs en cas d'accords sur les contentieux l'opposant aux régulateurs et à des investisseurs s'élevait à 5,3 milliards de dollars à fin septembre contre 5,9 milliards à fin juin, écrit la banque au gendarme boursier, la SEC. Ce chiffre correspond au montant maximum qu'elle pourrait avoir à verser.

La firme new-yorkaise est impliquée dans un certain nombre de procédures judiciaires et réglementaires liées à ses pratiques dans les crédits, aux manipulations des marchés de matières premières, des changes et des bons du Trésor.

Goldman Sachs fait par exemple face à des accusations d'abus de confiance portées par le fonds souverain libyen (LIA). Ce fonds, créé en 2006 pour gérer les revenus pétroliers du pays, réclame plus d'un milliard de dollars de dédommagements à Goldman Sachs. Une procédure judiciaire prévoyant un procès est en cours à Londres.

Il lui est également reproché aux Etats-Unis d'avoir vendu un portefeuille titrisé de prêts hypothécaires résidentiels (RMBS) c'est-à-dire des crédits immobiliers convertis en produits financiers qui ont par la suite causé des pertes abyssales aux acheteurs finaux.

Pour limiter ses pertes dans le secteur énergétique où elle a largement investi dans des compagnies d'extraction de pétrole et de gaz de schiste aux Etats-Unis, Goldman Sachs a réduit son exposition à -243 millions de dollars à fin septembre contre -482 millions trois mois plus tôt.

Les lignes de crédit accordées au secteur énergétique s'élèvent à 12,2 milliards de dollars dont une grande partie constitue des prêts et le reste en produits dérivés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."