Bilan

Geneva Swiss Bank va créer des dizaines d'emplois

Geneva Swiss Bank, l'ancienne Banque Benedict Hentsch, va débourser près de 10 millions de francs pour les dépenses en technologie et va créer plusieurs dizaines d'emplois d'ici décembre 2015.

Geneva Swiss Bank gère environ 1 mrd CHF d'actifs appartenant à une clientèle essentiellement suisse et européenne. La part de fonds apportés par la gestion privée devrait reculer à 50% d'ici à 2015, contre 60-75% actuellement.

Crédits: Keystone

Geneva Swiss Bank va débourser près de 10 mio CHF cette année pour les dépenses en technologie et en personnel et devrait en dépenser au moins autant en 2015. L'ancienne Banque Benedict Hentsch va créer plusieurs dizaines d'emplois d'ici décembre 2015, selon un article paru mercredi dans "L'Agefi". Trois nouvelles offres sont lancées.

L'établissement genevois s'occupera désormais de gestion d'actifs, activité pour laquelle il a déjà recruté trois spécialistes. A terme, la banque veut mettre sur pied une équipe d'une quinzaine de personnes et être capable d'effectuer une "gestion alternative quantitative".

Le lancement en début de semaine d'une plateforme de courtage sur le marché des changes et pour les métaux précieux constitue la deuxième nouveauté de la banque. La mise de départ est fixée à 50'000 CHF et vise donc une clientèle fortunée, afin d'attirer des courtiers professionnels et institutionnels. Les effectifs pour cette plateforme sont appelés à tripler d'ici 2015 pour atteindre une quinzaine de personnes.

Geneva Swiss Bank développe actuellement à l'interne un service de conseil aux entreprises touchant à différents domaines, comme les fusions-acquisitions, le développement immobilier ou encore la structuration fiscale.

Pour la gestion privée, les effectifs devraient doubler à une vingtaine de personnes d'ici 2015.

Andreas Sticker, directeur général (CEO) de la banque, exclut par ailleurs toute acquisition, au même titre qu'une vente ou un achat d'actifs. "Je suis assez sceptique sur ces opérations. Elles conduisent à payer cher pour les clients mais aussi pour conserver les gérants sans avoir de garantie au-delà d'un horizon de trois ou cinq ans", explique-t-il.

Geneva Swiss Bank gère environ 1 mrd CHF d'actifs appartenant à une clientèle essentiellement suisse et européenne. La part de fonds apportés par la gestion privée devrait reculer à 50% d'ici à 2015, contre 60-75% actuellement.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."