Bilan

Finances cantonales: chiffres noirs pour la majorité des cantons en 2020

L'important déficit d'environ 600 millions de francs prévu dans le canton de Genève fait basculer l'ensemble de l'exercice sous la barre du zéro, comme le montre une analyse de l'agence d'information Keystone-ATS.

Du bon côté de la barrière, les cantons de Berne et de Zoug se distinguent en escomptant des bénéfices en centaines de millions de francs l'an prochain. Berne espère dégager 217 millions de francs et peut investir près de 450 millions de francs grâce à ses fonds propres.

Crédits: Keystone

Quinze cantons tablent sur des chiffres noirs en 2020 tandis que dix autres s'attendent à boucler l'exercice dans le rouge. En additionnant tous les budgets cantonaux, le résultat est dans le rouge.

L'important déficit d'environ 600 millions de francs prévu dans le canton de Genève fait basculer l'ensemble de l'exercice sous la barre du zéro, comme le montre une analyse de l'agence d'information Keystone-ATS.

Le budget genevois est marqué par les effets attendus de trois projets majeurs acceptés en votation: la réforme de l'imposition des entreprises (RFFA), le contre-projet à l'initiative pour plafonner les primes d'assurance maladie et de la recapitalisation de la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève. Le canton peut toutefois couvrir les pertes grâce à des réserves de 710 millions de francs.

Pour les autres cantons au budget 2020 dans le rouge, les déficits sont moins forts. Seuls les Grisons et Zurich s'attendent à un manque à gagner qui dépasse la barre des 10 millions de francs, avec respectivement 33,1 millions et 12 millions. Avec des charges de 16,4 milliards de francs, cela équivaut presque à un bilan équilibré pour le plus grand canton de Suisse. Uri suit avec un déficit d'un peu moins de 9 millions de francs, en raison d'investissements importants.

Bénéfices à Berne et à Zoug

Du bon côté de la barrière, les cantons de Berne et de Zoug se distinguent en escomptant des bénéfices en centaines de millions de francs l'an prochain. Berne espère dégager 217 millions de francs et peut investir près de 450 millions de francs grâce à ses fonds propres.

Zoug s'apprête à sortir des chiffres rouges après une année 2019 probablement déficitaire. Son gouvernement prévoit un excédent de recettes de près de 149 millions de francs au budget 2020. Le canton à basse fiscalité avait envisagé une hausse d'impôts, après avoir déjà réduit son train de vie, mais il y renonce.

En Suisse romande, Neuchâtel propose un budget 2020 dans le noir pour la première fois depuis 1957. Le canton a connu des comptes positifs. Il s'attend à un excédent de revenus de 6,5 millions de francs.

A l'inverse, son voisin jurassien devrait terminer dans les chiffres rouges, avec un déficit attendu de 3,15 millions de francs. Le canton juge que la situation va se détériorer ces prochaines années si rien n'est entrepris.

Les autres cantons romands prévoient des budgets équilibrés. A ce jeu, le canton de Vaud sort vainqueur pour la 14e année consécutive en prévoyant un excédent de revenus de 76'100 francs, sans oublier un geste en faveur du climat.

L'Etat du Valais prévoit également un budget à l'équilibre (100'000 francs de bénéfice). Des investissements en hausse et un sévère coup de frein à l'emploi caractérisent ces prévisions 2020. De son côté, l'Etat de Fribourg dégage un petit bénéfice de 400'000 francs. Et même s'ils sont inférieurs au budget 2019, les investissements prévus en 2020 sont nettement plus élevés que la moyenne de ces dernières années.

Dans la Suisse italophone, le budget du canton du Tessin s'annonce bénéficiaire pour la troisième année consécutive. Mais 2020 devrait être la dernière année dans les chiffres noirs. Dès 2021, le plan financier prévoit à nouveau des déficits, dus notamment à des baisses d'impôts consécutives à la réforme de la fiscalité des entreprises.

Comptes meilleurs que les budgets

De meilleures rentrées fiscales et des contributions plus élevées liées à la péréquation financière expliquent les bons résultats des cantons. On observe cette année une amélioration des comptes cantonaux par rapport au budget. Bâle-Campagne s'attend par exemple à un excédent d'environ 100 millions de francs au lieu des 60 millions prévus au budget 2019.

Le canton de Lucerne table désormais sur un bénéfice de 15 millions de francs au lieu d'un déficit de 26 millions de francs. Quant à Saint-Gall, il devrait boucler les comptes de l'année en cours avec 120 millions de mieux que prévu.

Ces tendances collent aux prévisions du printemps dernier. Les cantons disposaient d'une somme de 2,3 milliards de francs de plus que prévu, selon des chiffres de l'agence de presse Keystone-ATS, qui s'est basée sur les données de 24 cantons en 2018.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."