Bilan

Fin de partie pour la technologie?

Malgré la correction observée en cette fin d’année, les valeurs technologiques montrent des perspectives d’évolution à long terme majoritairement positives.

Tim Cook a reconnu que le chiffre d’affaires d’Apple a été bien plus mauvais que prévu pour le dernier trimestre 2018.

Crédits: Stephanie Keith/AFP

Après dix ans de hausse quasi continue des cours des valeurs technologiques, avec notamment des gains exceptionnels pour les géants du secteur, plus communément appelés les FAANG (Facebook, Apple, Amazon, Netflix et Alphabet (Google), l’industrie a connu un brusque retournement à l’été 2018. 

Les raisons? Elles sont diverses… Les rendements des bons du Trésor approchant les 3%, les investisseurs ont commencé à y voir une alternative intéressante et sans risque. De plus, avec l’escalade du conflit commercial qui sévit entre les Etats-Unis et la Chine, les marchés remettent en question les attentes en matière de bénéfices. Parallèlement, un certain nombre d’avertissements sur résultats dans les semi-conducteurs ont surpris le marché. Apple a, par ailleurs, indiqué à ses fournisseurs avoir revu à la baisse les anticipations de vente de son dernier iPhone. A cela s’ajoute la crainte d’une récession à venir, même si les signaux envoyés par les marchés ne renvoient clairement pas dans cette direction. Tout cela a entraîné une véritable tempête anxiogène sur le secteur de la technologie. 

Rappelons toutefois que si la correction avoisinait les 15%, c’est bien loin d’un krach et certainement pas comparable à l’effondrement de la bulle internet observée en 2000. 

2019: géopolitique et fondamentaux

Face aux anticipations irréalistes du marché, un tel réajustement était inévitable pour le secteur de la technologie. Il est d’ailleurs déjà engagé: les bénéfices de ces sociétés devraient avoir une croissance inférieure à 10% en 2019, soit plus ou moins en adéquation avec le reste du marché. 

Il est probable que le principal moteur de la performance en 2019 soit la guerre commerciale. Si les droits de douane ont un impact direct sur le chiffre d’affaires, ils ont aussi d’autres conséquences indirectes. Ainsi, de nombreuses entreprises chinoises reportent leurs intentions de dépenses d’investissement. Cela va pénaliser les bénéfices des entreprises américaines comme chinoises.

L’un des impacts à long terme est que Pékin est désormais contraint de développer sa propre industrie de semi-conducteurs, et des entreprises telles que Tencent se sont d’ores et déjà attelées à la fabrication de puces destinées à l’intelligence artificielle. Si la Chine rattrape son retard face aux Etats-Unis, cela pèsera sur les bénéfices des entreprises américaines des semi-conducteurs à moyen et à long terme. Il est ainsi évident que toute trêve entre les Etats-Unis et la Chine se révélera favorable aux valeurs technologiques. 

La croissance économique constitue un autre moteur de performance à ne pas négliger. Dans le cas d’une récession et d’une décélération de la croissance des bénéfices dans l’ensemble du secteur, les valeurs technologiques vont pâtir d’une rotation sectorielle des investisseurs vers des actifs plus défensifs. Mais, selon notre scénario de base, l’année 2019 ne devrait pas connaître de récession.

Le troisième moteur de performance, qui représente également le moteur à long terme pour le secteur, correspond au déploiement de technologies innovantes.

Quelles technologies rapporteront le plus?

Il est possible de tabler sur une progression de l’internet des objets, tandis que la 5G (la cinquième génération de réseau sans fil, qui vise une réduction de la consommation énergétique, une baisse de la latence, une importante connectivité entre appareils mobiles et une amélioration du débit des données), devrait également être déployée en 2019. A l’heure actuelle, la 5G est en phase de test auprès d’une poignée d’opérateurs, mais de plus en plus de personnes devraient être concernées à mesure que cette technologie sera déployée à plus grande échelle.

En outre, il est intéressant de surveiller de près l’évolution des véhicules autonomes et électriques. Leur croissance s’accompagnera d’une progression du segment des semi-conducteurs dont ils dépendent.

En revanche, l’optimisme est légèrement moindre à l’égard des réseaux sociaux, qui n’ont pas su apporter de réponses pertinentes face aux critiques sur la vie privée et la manipulation des données. 

Bien que le potentiel de hausse reste probablement significatif pour de nombreuses entreprises malgré la correction, la croissance des réseaux sociaux pourrait être entravée par la mise en application d’une plus forte régulation et l’émergence de nouveaux contentieux. 

Les géants de la tech vont perdre de leur aura

Les modèles d’affaires des géants de la tech (les FAANG) commencent à arriver à maturité, la croissance de leurs revenus décélérant. Jusqu’à présent, Alphabet (Google) et Facebook observaient une croissance annuelle respective de 20 et 45%. Cependant, reflet évident du ralentissement de la croissance, l’expansion de Facebook est estimée à 35% en 2018 et 25% en 2019. Les FAANG conserveront une place importante en 2019, mais ils ne représentent à nos yeux plus les principaux moteurs de l’évolution de l’industrie.

Pour conclure, les technologies de l’information offrent toujours des opportunités d’investissement attractives, car l’industrie continuera à profiter de l’accélération du déploiement de nouvelles applications disruptives telles que l’internet des objets, la robotique avancée, la 5G ou encore la technologie OLED. 

En tant qu’investisseur, il est important de surveiller étroitement l’évolution de la guerre commerciale, la croissance économique mondiale et les mesures de régulation des réseaux sociaux, des facteurs qui auront probablement un impact considérable pour le secteur à court terme.

* Senior fund manager, Candriam

Bilan.ch

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."