Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Faut-il privatiser les banques cantonales?

Vue de la BCGE, Quai de l’Île. Le modèle des banques cantonales a démontré sa grande résistance aux crises, y compris en 2008, répondent les banques.
Pierre-Alain Leuenberger (BCN): «Ces thèses témoignent d’une méconnaissance profonde.»
La BC du Jura à Delémont. «Les banques cantonales sont soumises aux mêmes règles que les autres banques et à la même surveillance de la Finma», rappellent les ministres jurassiens Jacques Gerber et Charles Juillard.
1 / 14

Thèse N°1: Les effets indésirables de la garantie de l’Etat

Selon Avenir Suisse, la garantie de l’Etat peut générer des effets indésirables.

Premièrement, «une garantie de l’Etat permet d’emprunter plus avantageusement sur le marché interbancaire et des obligations, estime le laboratoire d’idées libérales. Ce qui peut conduire à négliger le refinancement par l’argent des clients.»

Thèse N°2 Le soutien à l’économie régionale est dépassé

Selon Avenir Suisse, les mandats de prestations comme la promotion du développement économique et social du canton sont «confus et dépassés». Aujourd’hui, «il n’y a plus besoin de banques cantonales pour assurer une allocation de crédits efficace au niveau régional». - -

Thèse N°3: Les cantons ne pourraient pas assumer une faillite

Avenir Suisse évoque l’impact d’une éventuelle insolvabilité d’une banque cantonale pour un canton en raison de la garantie d’Etat que ce dernier accorde à son établissement. Or, à son avis, «de nombreuses banques supportent des risques que les cantons ne sont pas capables d’assumer: les bilans de la plupart (d’entre elles) sont plus élevés (521 milliards de francs) en 2014 que le total consolidé des dépenses de leur canton de siège (86 milliards de francs)». Sa conclusion: les cantons devraient renoncer à toute participation dans les banques cantonales.