Bilan

Etats-Unis: les banques régionales profitent de la hausse des taux

L’ETF iShares US Regional Banks (IAT), qui sous-performe largement le S&P 500, repasse en tendance haussière.

L’ETF iShares US Regional Banks (IAT), qui sous-performe largement le S&P 500, repasse en tendance haussière.

Crédits: Dr

ETF L’accélération de l’économie mondiale, avec une croissance synchronisée dans la plupart des pays, encourage les banques centrales à resserrer leur politique monétaire. C’est surtout le cas de la Fed qui haussera probablement son taux d’intérêt en décembre pour la troisième fois cette année. Elle devrait continuer à le faire courant 2018, alors que l’inflation, sortie à 1,7% en août (ex-alimentation et énergie), se rapproche de l’objectif de 2%.

Le taux de rendement du 10 ans américain a atteint un plus haut depuis deux mois, alors qu’une potentielle réforme fiscale aux Etats-Unis pourrait accélérer la pente de la courbe des taux. Cela bénéficierait aux banques américaines, particulièrement aux établissements régionaux dont l’activité des prêts et dépôts représente une partie prépondérante des revenus.

L’ETF iShares US Regional Banks (IAT), en hausse de 4% cette année, sous-performe largement le S&P 500, en hausse de 13% depuis le début de l’année. Cependant, on peut observer un renversement de la balance depuis ces dernières semaines, comme l’indique le graphique ci-dessous illustrant le ratio entre l’indice des bancaires et le S&P 500. En effet, ce dernier a cassé au-dessus de sa droite de tendance baissière en place depuis le début de l’année.

Sur le graphique du bas, on peut observer la longue phase de consolidation en forme de drapeau qui a suivi le puissant rally postélection américaine. Durant cette période, l’indice bancaire a retracé 61,8% de toute la hausse qui a suivi l’élection de Donald Trump, avant de rebondir durant trois semaines consécutives.

La cassure au-dessus du drapeau de consolidation indique un retour à la tendance haussière qui pourrait se prolonger vers le sommet de février à 49,30, puis vers celui de 2007 à 53,50. Plus bas, l’ETF trouvera du soutien acheteur au niveau de la résistance horizontale à 46,30, puis au niveau Fibonacci de 38,2% à 44,50. Un retour sous les bas de l’année à 41,83 invaliderait le scénario haussier.

Andreas Ruhlmann
Andreas Ruhlmann

PREMIUM CLIENT MANAGER À IG BANK

Lui écrire

Andreas Ruhlmann, diplômé de la John Molson School of Business à Montréal et détenteur du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst), a évolué plus de 10 ans au cœur des salles de marchés de Saxo Bank et de la Banque Nationale du Canada. Il rejoint IG Bank en février 2014 afin de mettre son expérience au profit des clients Premium de la banque.

Spécialiste du marché des devises, des actions et en analyse technique, Andreas développe également de nombreuses formations sur les stratégies de trading, l’analyse graphique, la gestion de risque et la psychologie du trader. Découvrez les formations sur ig.com

Les opinions exprimés dans ce Blog sont celles de Andreas Ruhlmann et non de son employeur.

Du même auteur:

Nette tendance à la hausse sur le marché indien
2016, une année en or pour le métal jaune

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."