Bilan

EFG International va biffer 200 postes de travail

Le groupe bancaire EFG International va appliquer d'ici fin 2016 des mesures d'économies à hauteur de 30 millions de francs qui vont entraîner la suppression de 200 postes.

Le groupe zurichois EFG International garde l'espoir de mettre un terme au programme américain de régularisation fiscale d'ici la fin de l'année.

Crédits: Keystone

Le groupe bancaire EFG International va appliquer d'ici fin 2016 des mesures d'économies à hauteur de 30 mio CHF qui vont entraîner la suppression de 200 postes de travail, annonce-t-il lundi. Au deuxième semestre, la société zurichoise s'attend à dégager un bénéfice sous-jacent inférieur à celui connu lors des six premiers mois de l'année. De juillet à octobre, les entrées d'argent frais et la masse sous gestion ont progressé.

EFG International a décidé de procéder à des économies au terme d'un examen des coûts. La société zurichoise devra néanmoins supporter des charges de restructuration exceptionnelles de 15 mio CHF. Les mesures devraient être réalisées d'ici la fin 2016, précise EFG. Le groupe fournira davantage de détails sur le plan de restructuration lors de la présentation des chiffres annuels, le 24 février.

Dans un commentaire intermédiaire sur sa performance, EFG affirme que les incertitudes conjoncturelles, liées notamment aux marchés émergents, et celles prévalant sur les marchés financiers ont continué de peser sur les activités du groupe depuis la fin du premier semestre et principalement en septembre. Par ailleurs, le contexte actuel de taux bas pénalise toujours les revenus issus de la gestion d'actifs.

Cette situation pèse sur la rentabilité, d'autant plus que le groupe procède à d'"importants investissements dans la croissance" en recrutant des chargés de clientèle, commente-t-il. A l'heure actuelle, le résultat opérationnel et la marge de revenus ne satisfont pas les attentes. Le groupe table ainsi au deuxième semestre sur un résultat net sous-jacent inférieur à celui du premier. Le ratio de fonds propres devrait rester stable.

Afflux argent frais en hausse de 8%

De juillet à octobre, les afflux d'argent frais ont crû de 8% sur une base annualisée. Après une baisse de forme au premier semestre, l'Asie a repris du poil de la bête et contribué à la performance d'ensemble. Cette même tendance a également été constatée en Suisse, où la hausse s'est située dans le haut de la fourchette visée par le groupe, soit 5-10%. Toutes les régions affichent une croissance, à l'exception notable des Etats-Unis. A fin octobre, les actifs sous gestion atteignaient 83,4 mrd CHF, soit une hausse de 4% sur quatre mois.

Le nombre de chargés de clientèle (Client Relationship Officer, CRO) s'élevait à 462, contre 444 à fin juin, selon un communiqué d'EFG. Le groupe bancaire a procédé au recrutement de 53 CRO lors de la période sous revue ou 89 depuis le début de l'année.

Le groupe zurichois garde l'espoir de mettre un terme au programme américain de régularisation fiscale d'ici la fin de l'année.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."