Bilan

Dmitry Rybolovlev et sa femme Elena divorcent à l'amiable

Dmitry Rybolovlev et sa femme Elena Rybolovleva viennent d'annoncer avoir conclu un accord pour un divorce à l'amiable. Aucun chiffre n'est divulgué concernant le partage de la fortune entre le magnat russe installé à Monaco et sa femme qui vit en Suisse.
  • Dmitry Rybolovlev et Elena Rybolovleva ont annoncé ce mardi 20 octobre avoir trouvé un accord pour un divorce à l'amiable.

    Crédits: Image: montage Marc Ninghetto & AFP
  • La future ex-femme du milliardaire russe avait obtenu de la justice suisse une décision obligeant son futur ex-mari à lui verser plus de quatre milliards de dollars.

    Crédits: Image: Marc Ninghetto
  • Installà à Monaco, Dmitry Rybolovlev a racheté le club de la principauté.

    Crédits: Image: AFP
  • Dmitry Rybolovlev n'en a pas fini avec la Suisse et la justice: dans un autre dossier, il est opposé à l'homme d'affaires Yves Bouvier sur la gestion de son patrimoine d'oeuvres d'art.

    Crédits: Image: AFP

Un communiqué de neuf lignes. Rien de plus. C'est par ce simple document que les désormais ex-époux Dmitry Rybolovlev et Elena Rybolovleva viennent d'annoncer ce mardi 20 octobre leur divorce à l'amiable. En quelques mots, ils mettent donc fin à une saga judiciaire qui avait tenu les observateurs en haleine de longs mois. Comme le précise longuement le document, «les deux parties ont mis un terme à toutes les procédures judiciaires connexes à leur divorce». Mais aucun montant n'est précisé quant au partage de la fortune du couple.

La procédure de divorce était entamée depuis 2008. En mai 2014, Elena Rybolovleva obtenait de la justice suisse que la moitié de la fortune du couple lui soit versée, soit 4'020'555'987.80 francs. « Jamais, à ma connaissance, une condamnation de cette importance n’a-t-elle été prononcée en Suisse; jamais un oligarque n'a-t-il dû par voie judiciaire s’acquitter d’une telle dette à l’égard de sa femme », indiquait alors l’avocat Marc Bonnant, qui avait défendu les intérêts d’Elena Rybolovleva. Mais la future ex-épouse du propriétaire de l'AS Monaco se voyait également attribuer l'autorité parentale sur la fille cadette du couple, Anna, une rente et un capital pour l'entretien de celle-ci jusqu'à sa majorité et diverses propriétés dont certaines dans le canton de Genève.

Ce qui était alors le divorce le plus cher de l'histoire n'en était qu'à son épisode le plus retentissant jusqu'à cette date. Elena Rybolovleva se confiait alors à Bilan sur cette expérience et sa vie. Quelques mois plus tard, les trusts basés à Chypre et qui détenaient les avoirs réclamés par Elena Rybolovleva refusaient de débloquer les sommes déterminées par la justice suisse. La Genevoise d'adoption allait même être retenue plusieurs jours à Chypre par les autorités dans le cadre du conflit découlant de cette saga judiciaire.

L'épilogue plusieurs mois après l'appel

Nouvel épisode à la mi-juin 2015: la décision d'appel tombait. Dmitry Rybolovlev et ses avocats avaient basé leur défense sur la date d'estimation de la fortune du couple: au moment du transfert des capitaux dans les trusts en 2005 ou lorsque la demande de divorce avait été émise en 2008? Alors que le jugement de première instance avait accordé les quatre milliards à Elena Rybolovleva en s'appuyant sur la date de 2005, les juges de la Cour de justice en appel infirmaient ce choix et choisissaient la date de 2008. Le montant passait donc à 564 millions de dollars, estimant que les trusts ne pouvaient être inclus dans le calcul de la fortune du couple. « C'est un jugement très important pour la reconnaissance des trusts étrangers en droit suisse », déclarait alors Tetiana Bersheda, avocate de Dmitry Rybolovlev.

Restait donc la solution de la négociation entre les deux parties pour trouver un accord. C'est la voie choisie par les deux futurs ex-époux. Et au terme de plusieurs semaines de négociations, l'annonce de leur accord vient de tomber. Mais rien ne filtre sur le montant de la fortune qui reviendra à chacun, ni sur les titres de propriété des biens concernés, notamment le «trou de Cologny». Ce dernier épisode marque en tout cas l'épilogue d'une saga judiciaire qui aura vu diverses thématiques abordées et questionnées, dont le statut assez obscur des trusts dans le droit international et chypriote.

Pour Dmitry Rybolovlev, il s'agit d'une procédure en moins en lien avec la justice et la Suisse. Le milliardaire russe reste toutefois engagé dans une procédure n'ayant rien à voir avec son divorce: l'affaire l'opposant à l'homme d'affaires helvétique Yves Bouvier portant sur son patrimoine en oeuvres d'art.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."