Bilan

Credit Suisse voit son bénéfice plonger de 10% en 2014

Credit Suisse a vu son bénéfice net chuter de 10% à 2,1 milliards de francs en 2014. L'assemblée générale du 24 avril devra se prononcer sur un dividende inchangé à 0,70 CHF.

Credit Suisse entend prendre des mesures pour compenser d'ici 2017 les effets du renchérissement du franc, plus précisément une réduction des coûts à hauteur de 200 mio CHF.

Crédits: AFP

Credit Suisse a vu son bénéfice net chuter de 10% à 2,1 mrd CHF en 2014. L'assemblée générale du 24 avril devra se prononcer sur un dividende inchangé à 0,70 CHF. La banque se montre optimiste pour 2015.

Le bénéfice avant impôts est resté stable à 3,5 mrd CHF, selon des chiffres publiés jeudi.

Au seul quatrième trimestre, le bénéfice net s'est fixé à 921 mio CHF, contre une perte nette de 476 mio il y a un an où la banque avait effectué d'importantes provisions pour litiges. Le bénéfice avant impôts atteint 1,18 mrd CHF, alors qu'un résultat négatif de 529 mio CHF avait été enregistré il y a un an.

Le produit d'exploitation s'est fixé à 6376 mrd CHF, soit une progression de 8%. Les charges d'exploitation s'affichent en net repli de 20%, à 5123 mrd CHF.

"Nos bons résultats au quatrième trimestre démontrent la constance de notre performance dans un environnement de marché difficile, marqué par une volatilité accrue", a indiqué Brady Dougan, directeur général (CEO) de Credit Suisse, cité dans le communiqué.

La division banque privée et gestion de fortune a dégagé un bénéfice avant impôts presque doublé sur un an de 882 mio CHF. Ces activités ont pâti de "l'impact négatif de la baisse des commissions de performance et de la poursuite de l'environnement de taux bas", selon le CEO.

La banque d'investissement a généré un bénéfice avant impôts de 12 mio, contre une perte de 516 mio auparavant. L'environnement de marché "volatil" a bénéficié aux affaires de négoce mais affecté de manière négative les activités d'émission.

RÉDUCTION DE COÛTS DE 200 MIO CHF

Ces résultats dépassent en grande partie les prévisions des analystes du consensus AWP, qui plaçaient le bénéfice net 2014 à 1,83 mrd CHF. Pour le quatrième trimestre, ils tablaient sur un bénéfice net à 724 mio CHF, un bénéfice avant impôts de 1,04 mrd CHF, un produit d'exploitation de 6175 mrd CHF et des charges de 5068 mrd CHF.

En revanche, la banque privée a raté les attentes de bénéfice avant impôts de 935 mio CHF au même titre que la banque d'investissement (267 mio CHF attendus).

Le ratio de fonds propres dur a atteint 10,2%, soit une amélioration de 0,4 point de pourcentage par rapport à fin septembre.

Credit Suisse entend prendre des mesures pour compenser d'ici 2017 les effets du renchérissement du franc, plus précisément une réduction des coûts à hauteur de 200 mio CHF.

Le personnel se verra verser une rémunération en baisse de 9%. Cette décision tient en compte "l'impact du règlement des affaires transfrontières aux Etats-Unis", explique la banque.

Par ailleurs, Le conseil d'administration et la direction se sont prononcés en faveur d'une baisse de leur rémunération, de respectivement 25% et 20%.

Le 24 avril, les actionnaires devront également valider la nomination de Seraina Maag au conseil d'administration. Jean-Daniel Gerber et Anton van Rossum ne seront pas candidats à leur réélection au sein de l'organe stratégique de la banque.

La banque se montre plutôt confiante pour l'année en cours. "Depuis le début de l'année, la rentabilité du groupe est en phase avec celle de l'année passée", commente M. Dougan.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."