Bilan

Credit Suisse va payer 109,5 millions pour solder le différend italien

Credit Suisse va payer 101 millions d'euros en impôts, intérêts de retard et amendes, et 8,5 millions pour des infractions administratives lors d'activités transfrontalières.

Credit Suisse entend continuer de s'engager auprès de ses clients italiens et réitéré son intérêt pour le marché italien considéré important.

Crédits: Keystone

Credit Suisse a trouvé un accord avec les autorités italiennes pour régler son différend concernant ses activités transfrontalières. La banque aux deux voiles a accepté de payer des impôts, des intérêts de retard et des amendes pour un total de 101 mio EUR, a indiqué vendredi une porte-parole à AWP, confirmant les informations divulguées par l'agence Reuters.

Le numéro deux bancaire helvétique va par ailleurs payer 8,5 mio EUR pour des infractions administratives lors d'activités transfrontalières antérieures avec des clients italiens.

En milieu de semaine, plusieurs articles de presse avaient fait état d'un montant avoisinant les 100 mio EUR.

Du côté de Credit Suisse, on salue la solution trouvée à une enquête débutée en 2014. L'accord tire un trait final sur l'enquête des autorités transalpines. La banque a par ailleurs indiqué qu'elle entend continuer de s'engager auprès de ses clients italiens et réitéré son intérêt pour le marché italien considéré important.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."