Bilan

Credit Suisse va émettre 58 millions de nouvelles actions

Credit Suisse va émettre 58 millions de nouvelles actions pour un prix d'achat fixé à 22,75 CHF l'unité.

Credit Suisse s'attend à générer avec cette opération des produits bruts à hauteur de 1,32 milliard de francs. Ces titres seront placés auprès d'un cercle limité d'investisseurs qualifiés, sans droits de souscription pour les actionnaires existants.

Crédits: Keystone

Credit Suisse va émettre 58 millions de nouvelles actions pour un prix d'achat fixé à 22,75 CHF l'unité. Le groupe bancaire précise ainsi les modalités de l'une de ses augmentations de capital annoncées mercredi dernier. L'établissement zurichois s'attend à générer avec cette opération des produits bruts à hauteur de 1,32 mrd CHF, indique-t-il lundi. Ces titres seront placés auprès d'un cercle limité d'investisseurs qualifiés, sans droits de souscription pour les actionnaires existants.

Le prix d'achat correspond à 94,5% du cours moyen pondéré du volume des nominatives Credit Suisse négociées sur SIX le 21 octobre, selon un communiqué publié lundi par la grande banque. Il est toutefois inférieur de près de 7% au cours de clôture de l'action vendredi (24,22 CHF). CS n'a par ailleurs pas réussi à atteindre pleinement son objectif avec ce placement, puisqu'il manque 30 mio CHF par rapport à la cible annoncée de 1,35 mrd.

Concernant l'autre tranche d'augmentation de capital, destinée aux actionnaires existants, le groupe bancaire a étendu le syndicat bancaire pour l'offre de droits en ajoutant de nouveaux établissements. Ledit syndicat s'est engagé à acquérir les nouvelles actions nominatives à émettre dans le cadre de l'offre de droits de souscriptions. Cette prise ferme exclut les nouvelles actions placées antérieurement et réservées aux investisseurs qualifiés.

Impliqué lui-même dans ce processus, Credit Suisse coordonnera l'émission du droit de souscription. Citigroup, HSBC et Société Générale assumeront le rôle de Joint Lead Managers et Joint Bookrunners. Banca IMI, Banco Santander, BBVA, BNP Paribas, Commerzbank, Deutsche Bank, ING, Natixis, RBC Capital Markets, UniCredit et Wells Fargo seront uniquement Joint Bookrunners.

La grande banque a désigné onze établissements en qualité de Co-Lead Managers, à savoir ABN Amro, C.L. King & Associates, Crédit Agricole CIB, Drexel Hamilton, KBC Securities, Loop Capital Markets, Mediobanca, Rabobank, Ramirez & Co., Scotia Capital et Siebert Brandford Shank.

BOULET POUR L'ACTION

Parallèlement à la présentation de sa nouvelle stratégie, Credit Suisse a annoncé mercredi dernier deux augmentations de capital pour un total de 6,05 mrd CHF, soit un placement privé de nouvelles actions nominatives auprès d'investisseurs qualifiés pour 1,35 mrd CHF et une émission de droits de souscription en faveur des actionnaires existants, à hauteur de 4,7 mrd CHF.

Le directeur général (CEO) Tidjane Thiam et le président Urs Rohner ont assuré le service après-vente de leur nouvelle stratégie dans la presse, ce week-end. La baisse du cours de l'action consécutif à l'annonce de l'augmentation de capital ne peut être interprétée comme un acte de défiance des investisseurs, à en croire le CEO. Selon M. Thiam, ce genre d'opération entraîne en règle générale des reculs de l'ordre de 8 à 10%.

Pour Kepler Cheuvreux, le produit brut de 1,32 mrd CHF est conforme aux attentes de CS. Du côté de J. Safra Sarasin, on estime que l'augmentation de capital va peser sur le cours de l'action à court terme. L'opération permettra de relever le ratio de fonds propres durs de 12%. Il ne faut pas négliger pour autant les autres exigences réglementaires et éviter de décevoir les attentes liées au dividende, insiste l'analyste.

La mauvaise humeur exprimée actuellement par les investisseurs est directement liée aux augmentations de capital et se poursuivra jusqu'à la finalisation de la deuxième tranche, le 4 décembre, commente la Banque cantonale de Zurich (ZKB). L'analyste de la ZKB fait confiance à la direction, qui assure pouvoir conclure à l'avenir des transactions auparavant écartées en raison d'un insuffisance de capital.

Le spécialiste de LBBW considère également l'opération comme un boulet pour le titre Credit Suisse. Il soupçonne toutefois les investisseurs prêts à considérer les prévisions de recettes 2018 de la grande banque comme un "facteur d'évaluation à court terme" pour la nominative.

A 12h50, l'action CS progressait de 0,6% à 24,36 CHF, dans un SMI en hausse de 0,06%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."