Bilan

Credit Suisse: sur le départ, Brady Dougan a perçu 9,7 mio CHF en 2014

Le CEO de Crédit Suisse a touché une rémunération légèrement inférieure l'année dernière. La direction générale dans son ensemble a perçu 64,1 millions de francs.

Le montant perçu par les dirigeants de Credit Suisse se situe clairement en dessous de la rémunération versée par le concurrent UBS. Le patron de l'autre grande banque Sergi Ermotti a touché 11,2 mio CHF.

Crédits: Keystone

Le directeur général (CEO) de Credit Suisse Brady Dougan n'a vu sa rémunération que légèrement baisser en 2014, malgré une réduction volontaire. Il a perçu au total 9,7 mio CHF, contre 9,8 mio l'année précédente. La direction générale, composée de 11 membres, s'est vu attribuer un montant de 64,1 mio CHF au titre de l'exercice 2014. En 2013, elle avait touché 64,8 mio, alors qu'elle comptait neuf membres.

La part fixe du salaire de M. Dougan est restée inchangée à 2,5 mio CHF. Les primes incitatives à long terme (LTI) ont atteint 3,05 mio CHF, ce qui représente une baisse de 0,4 mio par rapport à 2013. Ces deux montants ne sont pas concernés par la réduction volontaire de la rémunération. En revanche, les primes incitatives à court terme (STI) plongent de 0,5 mio CHF à 2,3 mio. Brady Dougan se rattrape néanmoins avec la rémunération en liquide, qui passe à 1,5 mio CHF (+0,8 mio CHF).

Le conseil d'administration justifie le niveau du salaire du CEO par la solidité financière du groupe. La banque a atteint en 2014 un rendement des fonds propres après impôts de 12,4% hors ajustements liés au refinancement.

Sans la réduction volontaire, à laquelle les responsables de CS ont consenti suite aux pertes induites par l'accord passé dans le cadre du litige fiscal aux Etats-Unis, le salaire de Brady Dougan aurait été largement supérieur à celui de l'exercice précédent. Le numéro deux bancaire avait annoncé en février qu'aussi bien la direction que le conseil d'administration avaient accepté ce coup de ciseaux dans leur salaire.

LE PRÉSIDENT À LA DIÈTE

Dans le détail, la rémunération variable liée à la performance de la direction générale représente 20% du montant que celle-ci aurait normalement perçu sans la réduction. La comparaison est faite sur la base de l'exercice 2013. Un total de 9 mio CHF a été amputé à cette part variable, selon des chiffres publiés vendredi dans le rapport annuel.

Le président Urs Rohner a perçu 3,6 mio CHF, contre 4,9 mio l'année précédente. L'ensemble du conseil d'administration s'est contenté de 9,1 mio CHF au titre de l'exercice 2014, contre 12,0 mio CHF précédemment. La réduction de la rémunération des administrateurs s'élève à 25%, selon l'annonce faite à mi-février.

Le montant perçu par les dirigeants de Credit Suisse se situe clairement en dessous de la rémunération versée par son concurrent UBS. Le patron de l'autre grande banque Sergio Ermotti a touché 11,2 mio CHF, une somme supérieure à celle de l'année précédente. Le président Axel Weber s'est vu attribuer 5,9 mio CHF, contre 6,1 mio CHF au titre de l'exercice 2013.

Pour l'année en cours, le conseil d'administration proposera aux actionnaires une hausse de la part fixe du salaire des membres de la direction générale. La rémunération de base du CEO devrait passer à 3,0 mio CHF de 2,5 mio. Les membres de la direction générale en Suisse devraient recevoir 2,0 mio CHF, ceux aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne 2,0 mio USD, ce qui représente une hausse de 0,5 mio dans les devises respectives.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."