Bilan

Credit Suisse ne veut pas assouplir les critères d'octroi de prêts

Si les critères d'octroi de crédits hypothécaires étaient allégés, cela créerait le danger d'une bulle immobilière, selon Credit Suisse.

Les jeunes familles devront vraisemblablement encore patienter avant d'acquérir leur propre logement.

Crédits: Keystone

Les jeunes familles devront vraisemblablement encore patienter avant d'acquérir leur propre logement. Après la Banque nationale et l'UBS, c'est au tour du Credit Suisse de s'opposer à l'assouplissement des critères en vigueur pour l'octroi de crédits hypothécaires.

Si les critères d'octroi étaient allégés, cela créerait le danger d'une bulle immobilière, écrit la banque vendredi dans le Moniteur immobilier Suisse, une publication trimestrielle de l'établissement financier. Il est cependant de l'intérêt de tous que les prix des maisons et des appartements se développent à un rythme durable, poursuit l'institut bancaire.

Le numéro deux bancaire helvétique réagit à son tour à une intervention de Patrik Gisel, patron du groupe Raiffeisen, qui s'était prononcé fin septembre pour un abaissement du taux d'intérêt théorique. Celui-ci sert à calculer la mensualité maximale pour le preneur d'hypothèque, afin d'éviter qu'il ne se retrouve insolvable.

En abaissant ce taux, Patrik Gisel souhaitait faciliter l'accès aux hypothèques à des clients moins fortunés qu'actuellement. Un marché intéressant pour Raiffeisen, qui pourrait étendre son activité dans ce domaine. Les prix de l'immobilier ayant fortement augmenté ces dernières années, il est de plus en plus difficile d'emprunter pour les familles, et ce malgré des taux d'intérêt particulièrement bas.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."