Bilan

Credit Suisse écope d'une amende suite au scandale 1MDB

Le régulateur des marchés financiers de Singapour a infligé à Credit Suisse une amende de 0,7 millions de dollars pour avoir enfreint la loi contre le blanchiment dans le cadre du scandale 1MDB.

Credit Suisse et UOB sont tenues d'engager des spécialistes indépendants pour évaluer les mesures de correction mises en place.

Crédits: AFP

Credit Suisse a écopé d'une amende de 0,7 mio SGD, soit environ 0,5 mio CHF, du régulateur des marchés financiers de Singapour (MAS) suite au scandale lié au fonds public malaisien 1Malaysia Development Berhad (1MDB). Les autorités reprochent à la banque d'avoir enfreint la loi contre le blanchiment, ont-elles indiqué dans la nuit de lundi à mardi. Le MAS a également émis une interdiction d'activités bancaires à l'encontre de deux anciens employés de BSI Singapour et de la banque Falcon.

L'enquête a révélé différents manquements de la part de Credit Suisse en matière de vérification des clients et de leurs activités, précise le communiqué. Toutefois, ils n'ont pas été systématiques. L'institut singapourien UOB (United Overseas Bank) également impliqué dans l'affaires a reçu une amende de 0,9 mio SGD.

Credit Suisse et UOB sont désormais tenues d'engager des spécialistes indépendants pour évaluer les mesures de correction mises en place et effectuer un rapport à la MAS. L'autorité requiert également des mesures disciplinaires contre les employés impliqués.

Le MAS a également prononcé une interdiction d'activités bancaires à vie contre trois anciens collaborateurs de banques suisses, dont deux travaillaient pour BSI, entre-temps rachetée par son concurrent EFG International, et un de Falcon. En début d'année, ce dernier a été condamné à une amende et à une peine de prison.

Le fonds souverain 1MBD avait été créé par le Premier ministre malaisien, Najib Razak, à son arrivée au pouvoir en 2009, pour moderniser le pays. Le scandale politico-financier a fini par atteindre Najib Razak après des révélations du Wall Street Journal selon lesquelles il aurait perçu indûment près de 1 mrd EUR de financements liés à 1MDB. Le Premier ministre malaisien et 1MDB ont toujours nié avoir commis tout acte répréhensible.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."