Bilan

Credit Suisse donne un sérieux coup de frein en Russie

L'ensemble des comptes des clients fortunés de Credit Suisse dépendant de la juridiction russe vont être fermés et leurs avoirs transférés en Suisse.

La mesure concerne exclusivement la gestion de fortune, pas les activités de conseil et autres services prodigués aux clients résidant en Russie. "Nous mettons un terme uniquement à nos activités onshore, pas à l'ensemble de la banque privée en Russie", a assuré un porte-parole de Credit Suisse.

Crédits: Keystone

Credit Suisse ne gérera plus d'actifs dans le cadre de ses activités de banque privée dans la Fédération de Russie. L'ensemble des comptes des clients fortunés de la grande banque dépendant de la juridiction russe vont être fermés et leurs avoirs transférés en Suisse.

Sollicité lundi par AWP, le siège londonien du numéro deux bancaire helvétique a confirmé l'information parue sur la version russe du site internet de "Forbes", selon laquelle elle compte mettre fin à ses activités dites "onshore booking", c'est-à-dire les opérations de gestion de fortune opérées sur sol russe.

Une source proche de la banque, citée par Forbes, a affirmé que "la décision a été prise fin mai, et depuis juillet, les gestionnaires en informent leurs clients". Si ces derniers veulent le rester, ils vont devoir transférer leurs actifs sous gestion en Suisse.

La mesure concerne exclusivement la gestion de fortune, pas les activités de conseil et autres services prodigués aux clients résidant en Russie. "Nous mettons un terme uniquement à nos activités onshore, pas à l'ensemble de la banque privée en Russie", a assuré un porte-parole de Credit Suisse.

Licence bancaire conservée

Dans une prise de position écrite, la banque aux deux voiles indique qu'elle entend "conserver sa licence bancaire et continuer de proposer ses services onshore aux clients institutionnels, commerciaux et financiers, aussi bien internationaux que locaux par le biais de sa banque d'investissement".

Le porte-parole a également indiqué que la décision de la banque de "revoir son offre de banque privée" en Russie est dictée "par des considérations d'efficacité opérationnelle", au vu du nombre minime de clients touchés, sans toutefois fournir de plus amples détails.

Il a insisté sur le fait qu'elle ne découle en aucun cas de problèmes d'ordre légal ou de conformité fiscale". En mars, l'ancien premier ministre géorgien Bidzina Ivanishvili avait déposé une plainte pénale contre Credit Suisse, accusant la banque de n'avoir pas pris suffisamment de mesures contre le blanchiment d'argent.

Un ancien conseiller à la clientèle de Credit Suisse lui aurait fait perdre plusieurs centaines de millions de dollars prélevés sur ses comptes afin de couvrir d'autres pertes. Selon Forbes, l'homme en question aurait géré un portefeuille se montant à 1,6 mrd USD pour le compte d'oligarques d'anciennes républiques soviétiques.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."