Bilan

Credit Suisse dégage un bénéfice en hausse

Credit Suisse a vu son bénéfice net progresser de 23% sur un an au premier trimestre, à 1054 millions de francs. Le bénéfice avant impôts a bondi de 10% à 1538 millions de francs.

Pour le directeur général (CEO) Brady Dougan, cette performance trimestrielle est "très bonne et constante".

Crédits: Keystone

Credit Suisse a vu son bénéfice net progresser de 23% sur un an au premier trimestre, à 1054 mio CHF. Le bénéfice avant impôts a bondi de 10% à 1538 mio CHF. La grande banque confirme ses objectifs de fonds propres et d'endettement d'ici la fin 2015.

Pour le directeur général (CEO) Brady Dougan, cette performance trimestrielle est "très bonne et constante".

Le produit d'exploitation a grappillé 3% à 6673 mio CHF, indique le groupe bancaire zurichois mardi. Cette légère hausse est imputable à un accroissement des revenus de la banque d'investissement (IB) et du Corporate Center. La région Asie/Pacifique demeure un "moteur de croissance" pour la grande banque, qui y réalise 16% de ses recettes totales du groupe.

Les charges ont enflé de 1% à 5105 mio CHF. La réduction des coûts constitue un chantier important pour Credit Suisse. La grande banque a réalisé des économies de 3,6 mrd CHF depuis 2011 et vise désormais un total de 4 à 4,25 mrd CHF d'ici la fin de l'année. Les réductions de coûts supplémentaires de 200 mio CHF à l'horizon 2017 restent également d'actualité.

Dans le détail, la division IB a dégagé un bénéfice avant impôts de 945 mio CHF, en progression de 14%. Le rendement des fonds propres réglementaires a pratiquement doublé par rapport au trimestre précédent à 18,6%.

Le résultat avant impôts de la division banque privée et gestion de fortune (PB&WM) a chuté de 18% à 834 mio CHF. Les activités de Wealth Management Clients (WMC) ont contribué à cette performance. Elles affichent une marge brute de 100 points de base (pb).

STAGNATION DE LA MASSE SOUS GESTION

La masse sous gestion a stagné par rapport au trimestre précédent et s'élevait au 31 mars à 1374 mrd CHF (-0,2%). L'afflux d'argent frais s'est fixé à 17,0 mrd CHF, alors qu'un reflux de 3 mrd avait été constaté au quatrième trimestre 2014. Des entrées "solides" ont été constatées en provenance d'Asie/Pacifique, d'Amérique du Nord et du Sud ainsi que de Suisse.

Le rendement des fonds propres s'est étoffé à 12,0% contre 10,9% au trimestre précédent.

Ces résultats ne satisfont que partiellement les prévisions du consensus AWP. Le bénéfice net, attendu à 1049 mio CHF et le bénéfice avant impôts, prévu à 1537 mio CHF, se révèlent supérieurs aux attentes. Ce n'est pas le cas du produit d'exploitation (6718 mio CHF) et des résultats avant impôts des divisions IB (983 mio CHF) et PB&WM (893 mio CHF).

Le ratio de fonds propres durs a reculé de 0,1 point de pourcentage (pp) par rapport à la période précédente, à 10,0%. La baisse s'explique notamment par l'impact des taux de change et des effets techniques. Un recul de 1% est constaté pour les actifs pondérés au risque qui représentaient 288,5 mrd CHF à fin mars.

Dans un communiqué, Credit Suisse précise que la dynamique constatée au premier trimestre devrait perdurer lors du deuxième. La grande banque maintient par ailleurs ses objectifs d'endettement et de fonds propres pour l'année 2015.

L'exposition à l'endettement devrait ainsi se fixer dans une fourchette comprise entre 960 et 990 mrd CHF pour un ratio de 4,0% à fin 2015. Le groupe bancaire a réduit son endettement de 95 mrd CHF au cours du premier trimestre 2015, principalement dans la banque d'investissement.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."