Bilan

Credit Suisse dégage un bénéfice de 1,05 milliard de francs

Credit Suisse est retourné en territoire positif au deuxième trimestre 2015, dégageant un bénéfice net de 1,05 milliard de francs, contre une perte de 700 millions un an plus tôt.

L'établissement du Paradeplatz a enregistré des afflux nets d'argent nouveau de 14,2 milliards de francs dans la division banque privée et gestion de fortune, contre 10,7 milliards il y a un an.

Crédits: Reuters

Credit Suisse est retourné en territoire positif au deuxième trimestre 2015, dégageant un bénéfice net de 1,05 mrd CHF, contre une perte de 700 mio un an plus tôt, a annoncé la banque jeudi. L'établissement zurichois a enregistré des afflux d'argent en forte hausse dans son coeur de métier et a confirmé ses objectifs d'économies.

Le groupe avait plongé dans le rouge il y a un an, en raison d'une importante amende versée aux autorités américaines pour solder le litige fiscal.

La banque a également réalisé un bénéfice sur les activités poursuivies et avant impôts de 1,65 mrd CHF, contre une perte de 370 mio un an plus tôt. Le produit net a quant à lui progressé de 8% à 6,94 mrd, selon un communiqué.

Les résultats du deuxième trimestre, présentés pour la première fois par le nouveau directeur général (CEO) Tidjane Thiam entré en fonction fin juin, sont largement supérieurs aux prévisions des analystes interrogés par AWP. Ces derniers tablaient sur un résultat net de seulement 694 mio CHF et des recettes de 6,27 mrd entre avril et juin.

L'établissement du Paradeplatz a enregistré des afflux nets d'argent nouveau de 14,2 mrd CHF dans la division banque privée et gestion de fortune, contre 10,7 mrd il y a un an.

"Nos activités de gestion de fortune ont réalisé une meilleure performance et ont généré un bon rendement du capital réglementaire, certaines initiatives portant leurs fruits, notamment en Asie-Pacifique et en Suisse", a indiqué M. Thiam.

De fait, la division banque privée et gestion de fortune a réalisé un bénéfice avant impôts de 937 mio CHF, après une perte de 749 mio un an plus tôt, mieux que les 853 mio escomptés par les analystes. L'afflux de liquidités a été porté par la Chine et "une bonne contribution" de la Suisse et de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique. La marge nette de l'activité s'est étoffée de 3 points de base sur un an à 31 points de base.

NOUVELLE STRATÉGIE D'ICI LA FIN DE L'ANNÉE

Concernant la banque d'affaires, le groupe a réduit de 22 mrd USD à 675 mrd son exposition à l'endettement "et ce processus doit se poursuivre", a souligné le nouveau patron. L'objectif visé d'ici la fin de l'année est de 600 à 620 mrd USD.

Cette division a vu son bénéfice avant impôts se contracter de 18% à 615 mio CHF, moins que les 667 mio anticipés par les analystes.

Le directeur financier (CFO) David Mathers a quant à lui indiqué que la suite de l'exercice était mitigée. "Jusqu'à présent au troisième trimestre, la dynamique s'est poursuivie en Asie-Pacifique, dans le Wealth Management Clients et en Equities. Cependant, la plus faible évolution des marchés des titres à revenu fixe que nous avons constatée en juin s'est poursuivie en juillet", a-t-il précisé.

Credit Suisse s'est également déclaré en bonne voie pour atteindre l'objectif de réduction des coûts d'environ 4,0 mrd CHF d'ici la fin de l'année, le groupe ayant atteint 3,5 mrd d'économie fin juin. Le ratio de fonds propres durs s'est établi pendant la période sous revue à 13,9% et celui mesurant l'endettement à 3,7%.

Le groupe compte présenter avant la fin de l'année sa nouvelle stratégie, qui pourrait influencer les objectifs de réductions des coûts.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."