Bilan

Comment Twitter influence la bourse

Les messages relayés sur le site de microblogging peuvent avoir un effet dévastateur pour les entreprises cotées. Démonstration, avec une rumeur infondée postée par un Zurichois.
Le 22 janvier, un tweet a suffi à faire plonger brièvement l’euro face au dollar. Crédits: Régis Duvignau/Reuters

C’était le 22 janvier dernier, à 10h08. Sur Twitter, le détenteur du compte @russian_market diffuse une rumeur selon laquelle le président de la Bundesbank pourrait démissionner. L’euro plonge aussitôt au plancher face au dollar. A 10h20, l’information est démentie et l’euro remonte à son niveau antérieur. C’est cet épisode qui a fait accéder le twitto Russian Market à la notoriété. 

Comme le révèle la NZZ am Sonntag, Russian Market est Zurichois. Tenant à l’anonymat, il communique par messages directs sur Twitter. Il se décrit comme un trader d’origine russe de 31 ans, employé dans une banque privée de la place. Ses messages, essentiellement en anglais, ainsi qu’en russe, allemand et chinois sont suivis par quelque 37 000 abonnés dans le monde entier. Les informations de son compte sont reprises par des publications financières. Et ses recommandations sont discutées sur des blogs comme celui du quotidien britannique The Guardian.

Face aux questions de Bilan, Russian Market joue la modestie. «Mon originalité est que je parle chinois et russe. Je m’informe sur  Weibo et Yandex (le géant chinois du microblogging et le leader des moteurs de recherche en Russie, ndlr). Je travaille en outre avec un réseau de traders chinois, russes et américains.» 

Blogueur et responsable du marketing online de Saxo Banque à Paris, Fabrice Pelosi connaît Russian Market par Twitter: «Il est très sympa, très présent sur le réseau et extrêmement réactif sur les breaking news. Mais il a aussi tendance à diffuser pas mal de rumeurs, comme beaucoup d’autres utilisateurs.»

«Buy. Gold. Now»

Les messages de Russian Market: «Buy. Gold. Now.» Ou: «Vous vous souvenez? J’avais mentionné des traders chinois qui parlaient de vendre de l’argent» au moment où l’argent baisse. Côté fausses infos, la NZZ am Sonntag a répertorié l’annonce de la mort de Moubarak, la fuite de la famille Assad hors de Syrie ou un accident chimique à Moscou. «Sur les marchés, une rumeur d’où qu’elle vienne est une information. En toute logique, les rumeurs diffusées sur Twitter vont avoir une influence significative sur les cours», observe Fabrice Pelosi.

Twitter permet aussi d’évaluer le sentiment des investisseurs lorsque l’on analyse les messages à l’aide d’algorithmes. Une étude publiée en 2010 par deux chercheurs de l’Université de l’Indiana conclut que la précision des prédictions de Twitter sur l’évolution quotidienne de l’indice Dow Jones s’élève à 87,6%, rapporte Reuters. La mésaventure de la société Audience, cotée sur le Nasdaq, illustre le pouvoir du réseau de microblogging. Le 29 janvier, son action a chuté de 25% en quelques minutes suite à un tweet provenant d’un faux compte Twitter. L’auteur a endossé l’identité d’une société d’analyse financière existante et indiqué qu’Audience faisait l’objet d’une enquête pour fraude. 

Fabrice Pelosi prévient: «Une fausse information peut avoir un effet dévastateur en bourse. Il est primordial que les entreprises cotées soient présentes sur Twitter et dotées de systèmes de veille performants. Elles doivent être capables de réagir immédiatement à des rumeurs malveillantes pour éviter la chute du cours.» 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."