Bilan

Comment préparer sa retraite anticipée

Se retirer de la vie professionnelle avant l’âge légal, c’est alléchant. Ceux qui ont choisi cette solution doivent néanmoins bien étudier leur dossier afin de compenser le manque à gagner.

La rente AVS peut être versée au plus tôt deux ans avant l’âge légal de la retraite.

Crédits: Fotolia

Nombreux sont les salariés, tous secteurs confondus, qui souhaitent profiter d’une retraite anticipée. Cependant, se retirer de la vie professionnelle avant d’avoir atteint l’âge légal de la retraite nécessite une bonne préparation. Non seulement la rente LPP perçue sera plus faible, mais il faudra aussi attendre plusieurs années avant de bénéficier de sa rente AVS, tout en continuant à verser ses cotisations pour ne pas la réduire.

Dans un premier temps, il convient de s’intéresser au règlement de sa caisse de pension, puis évaluer le niveau de vie souhaité et sa situation financière personnelle. «La perte de revenu induite par une retraite anticipée peut être compensée grâce à la prévoyance individuelle du 3e pilier, par exemple en concluant une police d’assurance-vie avec un capital en cas de vie», note Dajan Roman, porte-parole chez Swiss Life. Un plan de versement constitue une autre possibilité, de même qu’un rachat supplémentaire effectué auprès de la caisse de pension.

Tenir compte de tous les facteurs

Ces différentes options pourront être évaluées au cas par cas par un professionnel selon la situation personnelle de chacun. Outre les années de cotisation manquantes, il faut aussi tenir compte de la durée plus longue de versement de la prestation qui entraîne une réduction du taux de conversion et donc de la rente qui dépend de la caisse de pension. En général, ce taux est réduit d’environ 0,25  point de pourcentage par année (l’âge minimal de départ à la retraite anticipée est fixé à 58  ans). Il est également possible de demander à sa caisse de pension si elle prévoit une éventuelle rente complémentaire, appelée pont AVS.

On peut demander le versement de sa rente AVS au plus tôt deux ans avant l’âge ordinaire de la retraite (65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes) moyennant une réduction de celle-ci tout au long de la retraite (soit 6,8% pour une année ou 13,6% pour deux ans). Dans l’esprit d’une retraite à la carte, il est aussi envisageable d’ajourner cette dernière de 1 à 5  ans. Dans ce cas, on touchera une rente plus élevée tout au long de sa retraite.

55 ans, c’est déjà trop tard

Il peut se révéler judicieux, plus globalement, d’effectuer une réduction progressive de son temps de travail. Ce qui offre non seulement des avantages financiers, mais permet également de se faire peu à peu à sa nouvelle vie. On peut aussi utiliser sa fortune personnelle ou le produit d’une activité lucrative accessoire. Pour toutes ces raisons, la plupart des experts recommandent de commencer à étudier sa situation personnelle au plus tard à l’âge de 55 ans. Dans cette optique, les aspects fiscaux devront aussi être sérieusement évalués. Par exemple, le revenu imposable est réduit par les contributions au financement de la retraite anticipée ou par les rachats volontaires. 

William Türler

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."