Bilan

Comment préparer sa retraite à l’étranger

Avec un revenu en franc, il faut tenir compte des risques de change. Conseils à tous les Suisses rêvant de vieux jours en bord de mer, mais aussi aux cadres expatriés et aux frontaliers.

Une solution: épargner dès maintenant dans la monnaie du futur pays de résidence.

Crédits: Michael Blann/Getty Images

«A long terme, le franc suisse devrait plutôt prendre de la valeur face à l’euro qu’en perdre.» Marc Touati, président du cabinet de conseil ACDEFI, se montre optimiste pour l’avenir. D’après lui, les nombreux travailleurs européens en Helvétie qui disposeront de l’essentiel de leur rente de vieillesse en franc pour des dépenses en euro n’auraient pas trop de souci à se faire pour le pouvoir d’achat de leurs vieux jours. Pas plus d’ailleurs que les Suisses qui envisagent de s’installer en Grèce, Italie ou Espagne à la retraite. Ou que les Américains et ressortissants d’autres pays.

Marc Touati intervenait récemment lors d’un événement organisé par le Groupement transfrontalier européen et la Banque Populaire des Alpes. Cet économiste trouve de solides arguments en faveur de la hausse du franc face à la plupart des devises, malgré les efforts de la BNS pour l’affaiblir. Et d’énumérer, au-delà de l’effet valeur refuge de la Suisse en période de crise économique: «La faiblesse des dépenses publiques en proportion du PIB – 31,6% en Suisse en 2015 contre 51,7% en France, par exemple; un solde public positif de 0,2% du PIB en moyenne annuelle depuis 2000; une balance courante très largement excédentaire pesant quelque 10,5% du PIB en moyenne chaque année depuis 2000; ou les 3% du PIB consacrés en 2014 à la recherche et au développement.» Surtout: «La croissance structurelle annuelle, celle que l’économie génère normalement hors période de crise, est solide, à +1,8%.»

Couverture de change naturelle

Cette tendance à l’appréciation du franc à long terme semble donc bien étayée. Reste qu’elle n’exclut pas des variations potentiellement importantes de change. Ceux qui envisagent de passer de longues années de retraite hors de Suisse doivent en tenir compte, alors que l’essentiel de leur rente de vieillesse sera libellé en franc. Ainsi, nombre d’Anglais qui avaient acheté des maisons en France au début des années 2000 se sont trouvés en difficulté quelques années plus tard, quand la livre sterling a chuté face à l’euro. Ils n’avaient pas envisagé un change moins favorable entre les deux devises.

Toute personne confrontée à un risque de change – surtout sur les revenus constituant l’essentiel de ses dépenses courantes – devrait donc le couvrir, comme le font les entreprises. La démarche est également conseillée lorsqu’il s’agit de contracter un emprunt dans une devise différente de celle dans laquelle on perçoit ses revenus.

Pour un retraité, cette sage précaution évitera que le «sweet home» acquis pour la retraite – financé en dollar, euro ou autre monnaie et pas encore totalement amorti – se transforme en gouffre financier en cas de baisse du franc. Ceux qui empruntent en franc pour des revenus en franc courent un autre risque: celui de voir la valeur vénale du bien ne plus couvrir le montant de l’emprunt si la monnaie helvétique prend beaucoup de valeur.

Les futurs retraités qui disposent d’une capacité d’épargne peuvent aussi prévoir une couverture de change naturelle en épargnant dans la monnaie de leurs futures dépenses ou en constituant un revenu à venir dans cette monnaie, par exemple avec de l’immobilier locatif.

Enfin, la durée de vie à la retraite peut se révéler plus longue que prévu et un retour au pays peut être souhaité en cas de problèmes de santé ou pour se rapprocher de la famille. La belle villa achetée à l’étranger pourrait alors ne plus valoir grand-chose en franc à l’heure de payer un séjour en EMS en Suisse ou de transmettre ses biens aux enfants.

Geneviève Brunet

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."