Bilan

Comment les anciens de PayPal ont créé les géants du web

Alors que PayPal fait son retour en bourse, que sont devenus les fondateurs et dirigeants de la société qui a révolutionné le paiement en ligne? De Peter Thiel à Elon Musk, tour d'horizon de ces pionniers qui ont su se replacer après le rachat par eBay.
  • Une partie des fondateurs de PayPal en 1998, avec Max Levchin (2e en partant de g.) et Peter Thiel (1er plan. à droite).

    Crédits: Image: DR
  • 1. Peter Thiel. A tout seigneur, tout honneur: celui qui a cofondé PayPal et a été CEO de la société pendant quatre ans s'est bien tiré du rachat par eBay. En revendant les 3,7% d'actions qu'il détenait, il a encaissé 55 millions de dollars qu'il a immédiatement réinvestis pour fonder le hedge fund Clarium Capital. L'un de ses choix les plus brillants fut de soutenir dès 2004 un réseau social balbutiant né sur le campus de Harvard, un certain... Facebook. Premier investisseur ayant suivi Mark Zuckerberg, il a vendu quasiment toutes ses parts une fois le réseau social parvenu au succès mondial et a encaissé un milliard de dollars. Avec d'autres choix d'investissement judicieux (comme Palantir ou Airbnb), il a encore accru sa fortune. Aujourd'hui, il est vu comme l'un des venture capitalists les plus influents de la Silicon Valley et sa fortune est estimée à 2,2 milliards de dollars par Forbes.

    Crédits: Image: AFP
  • 2. Ken Howery. Lui aussi cofondateur, il a occupé les fonctions de CFO de PayPal entre 1998 et 2002. Après le rachat par eBay, il a rejoint la maison-mère pendant quelques mois en tant que directeur du corporate development, avant de renouer avec Peter Thiel en devenant son vice-président au sein de Clarium Capital. Avec son ancien CEO et un autre ex de chez PayPal, Luke Nosek, il a fondé Founders Fund en 2005 pour soutenir les startupers. En 2012, il a relancé une nouvelle aventure en s'impliquant dans l'opérationnel de Popexpert, une plateforme de conseils en ligne pour connecter les abonnés à des experts dans un très grand nombre de domaines. Il donne également des conférences dont le prix s'élève à près de 100'000$.

    Crédits: Image: DR
  • 3. Max Levchin. Cofondateur et CTO de PayPal, Max Levchin a été partie prenante de nombreuses aventures dans la Silicon Valley depuis l'an 2000. Celui qui avait concentré son attention sur la lutte anti-fraude au sein de PayPal a récupéré 34 millions de dollars suite au rachat par eBay en 2002. Avec ce capital, il fonde Slide quelques mois plus tard: en 2010, Google rachète Slide pour 182 millions de dollars et Max Levchin vice-président de l'engineering de Google pendant un an, jusqu'à ce que Google arrête Slide, occasionnant le départ de Levchin. Entretemps, il avait également investi un million de dollars dès 2004 dans Yelp (fondée par deux anciens de ses collègues de PayPal) et reste le principal actionnaire de la plateforme de notation et d'information sur les commerces. Il a également cofondé Affirm (société de services financiers) et a siégé (ou siège encore) au sein de divers conseils d'administration (Evernote, Yahoo!). Sa fortune est aujourd'hui estimée à 300 millions de dollars.

    Crédits: Image: AFP
  • 4. Elon Musk. Ni CEO, ni CFO, ni COO, ni CTO, Elon Musk ne peut garnir son CV d'un titre valorisant au sein de PayPal entre 1998 et 2002. Mais Confinity avait fusionné avec X.com, la société fondée par ce Sud-Africain en 1999, donnant naissance à PayPal. Et avec 11,7% du capital, Elon Musk était le principal actionnaire. Lors du rachat par eBay, il empoche donc 175,5 millions de dollars. Quelques jours après la vente, il fonde SpaceX dans le domaine de l'aérospatiale, puis entre au capital de Tesla Motors en 2004. Passé près du gouffre en 2008 avec les graves difficultés financières des deux sociétés, Elon Musk a su rebondir et est aujourd'hui l'un des entrepreneurs les plus célèbres au monde. Sa fortune est estimée par Forbes à 13,6 milliards de dollars.

    Crédits: Image: Reuters
  • 5. Luke Nosek. L'un des cinq cofondateurs de PayPal (avec Thiel, Musk, Levchin et Howery) est devenu vice-président en charge du marketing et de la stratégie. Suite au rachat, il s'est octroyé un long break, voyageant à travers le monde avant de revenir à San Francisco en 2005 pour fonder Founders Fund avec Peter Thiel et Ken Howery. Il s'investit personnellement sans compter pour la promotion de la méditation comme un moyen de doper ses capacités intellectuelles.

    Crédits: Image: DR
  • 6. Roelof Botha. C'est «l'autre Sud-Africain» de PayPal, un surdoué précoce qui rejoint la startup avant même la fin de son cursus universitaire à Stanford. Occupant brièvement la fonction de CFO, il devient ensuite directeur du corporate development jusqu'au rachat par eBay. Après un break de quelques mois, il rejoint la société d'investissement Sequoia Capital en 2003 où il est toujours partenaire. Il a également pris part à de nombreuses aventures au sein de la Silicon Valley, conseillant des startups et siégeant au conseil d'administration de plusieurs d'entre elles (YouTube, Evernote, TumblR, Xoom, Jawbone).

    Crédits: Image: AFP
  • 7. Reid Hoffman. Après avoir échoué à lancer un réseau social en ligne baptisé SocialNet dès 1997, cet ancien employé de Fujitsu rebondit chez PayPal où il intègre le conseil d'administration avant d'occuper pendant quelques mois le poste de COO, faisant face à de nombreuses attaques des acteurs installés dans le domaine des paiements qui voyaient d'un mauvais oeil ce nouveau concurrent. Peter Thiel le surnomme «le pompier de PayPal» et affirme que son rôle est sous-évalué, le créditant d'accords cruciaux avec les partenaires de paiement (MasterCard, VISA,...) ainsi qu'avec de nombreuses banques. Dès le rachat de PayPal par eBay, il renoue avec deux anciens associés de SocialNet et un ancien collègue de Fujitsu pour lancer un réseau social centré sur les carrières et l'emploi: LinkedIn naît en décembre 2002. D'abord CEO, Reid Hoffman devient président en charge des produits en 2007 puis executive chairman en 2009. Lors de l'introduction en bourse de LinkedIn en 2011, Hoffman voit sa fortune grimper à 2,34 milliards de dollars.

    Crédits: Image: AFP
  • 8. David Sacks. L'un des parcours les plus originaux parmi les dirigeants de l'époque de PayPal avant eBay: après avoir travaillé pour McKinsey, David Sacks a été COO de PayPal jusqu'à la prise de contrôle par eBay. Suite au rachat, il a quitté la Silicon Valley pour Hollywood et est devenu producteur de cinéma, finançant notamment le film Thank you for smoking sur la lutte contre le lobby du tabac. Retour au web en 2006 avec la création du site de généalogie Geni.com. Constatant dans cette nouvelle aventure combien la communication interne aux entreprises est parfois compliquée, il crée le réseau social Yammer pour faciliter l'échange d'information. En 2012, Microsoft rachète Yammer pour 1,2 milliard de dollars et David Sacks empoche un nouveau pactole tout en devenant vice-président de la branche Office de Microsoft. En 2012, il fait les gros titres de la presse à sensations en organisant une fête extravagante pour son 40e anniversaire: sur le thème de la réplique de Marie-Antoinette en 1789 («Ils n'ont plus de pain? Qu'ils mangent de la brioche»), avec Snoop Dogg en guest-star et pour une facture d'1,4 million de dollars...

    Crédits: Image: AFP
  • 9. Jeremy Stoppelman. Il était ingénieur au sein de X.com et est devenu l'un des principaux responsables techniques de PayPal, devenant vice-président de l'engineering. Après le rachat par eBay, il a repris des études de business à Harvard avant de s'associer à son ancien collègue de PayPal Russel Simmons pour fonder Yelp en 2004, avec le soutien financier de Max Levchin. En 2010 puis en 2012, Google formule des offres pour racheter Yelp. Jeremy Stoppelman a rejeté ces offres, suivant en cela le conseil donné par Steve Jobs avant son décès. Sa fortune est estimée entre 111 et 222 millions de dollars selon différents médias américains.

    Crédits: Image: AFP
  • 10. Russel Simmons. L'architecte de la solution de paiement PayPal, c'est lui. Dès le rachat de PayPal par eBay, il étudie les nouvelles opportunités et s'associe à Jeremy Stoppelman en 2004 pour fonder Yelp où il devient CTO jusqu'en 2010. Il prend alors une année sabbatique pour voyager avant de revenir en 2012 avec une nouvelle startup, Learnirvana, un programme en ligne d'apprentissage des langues étrangères. Une idée née pendant ses pérégrinations autour de la planète.

    Crédits: Image: DR
  • 11. Jawed Karim. Les systèmes de protection contre le hacking et la fraude sur la plateforme PayPal, c'est lui. Suite au rachat de PayPal par eBay, il convainc deux autres collaborateurs de PayPal, Steve Chen (ingénieur) et Chad Hurley (designer ayant imaginé la première version du logo) de se lancer dans une nouvelle aventure: une plateforme de partage de vidéos: YouTube naît en 2005. Se retirant de l'opérationnel au bout de quelques mois, il reprend ses études à Stanford tout en continuant de siéger au conseil d'administration. Lors du rachat de YouTube par Google fin 2006, il revend ses 137'443 actions YouTube et touche 64 millions de dollars. Deux ans plus tard, il s'associe à deux autres anciens de PayPal, Kevin Hartz et Keith Rabois, et fonde avec eux Youniversity Ventures, un fonds de capital risque destiné à soutenir très en amont les idées de business des futurs startupers.

    Crédits: Image: DR
  • 12. Premal Shah (à gauche ci-dessus). L'un des rares à avoir connu PayPal avant PayPal, PayPal indépendant puis PayPal sous eBay. Il a quand même fini par quitter la société plusieurs mois après le rachat et a choisi de se lancer dans des activités non-lucratives: il devient président de l'ONG Kiva, qui permet à des particuliers de prêter de l'argent via une plateforme web à des entrepreneurs connaissant des difficultés ou à des étudiants dans le besoin dans 70 pays à travers le monde.

    Crédits: Image: AFP
  • 13. Keith Rabois. Il n'a travaillé que deux ans pour PayPal (de novembre 2000 à novembre 2002), mais a sans eu la palme du titre le plus long: Executive Vice President, Business Development, Public Affairs and Policy! Son entregent a d'abord fait de lui une personne très recherchée pour se constituer un réseau. C'est ainsi qu'il a intégré les conseils d'administrations de LinkedIn, de Slide (startup fondée par l'ex-PayPal Max Levchin) puis de Square. Son départ de Square a été marqué par une controverse née des déclarations d'un collaborateur de la startup l'ayant accusé de harcèlement sexuel en échange d'un poste. Actuellement, Keith Rabois est partenaire au sein du fonds de capital risque Khosla Ventures et siège aux conseils d'administration de Yelp et de Xoom. Sa fortune est estimée par Forbes à un milliard de dollars.

    Crédits: Image: AFP
  • 14. Andrew McCormack. L'un des derniers arrivés au sein de PayPal: c'est seulement en 2001 qu'il rejoint la société en tant qu'assistant de Peter Thiel alors même que l'entreprise prépare son IPO. Après le rachat par eBay, il reste fidèle à Peter Thiel et l'aide à monter Clarium Capital avant de s'embarquer pour une aventure loin des startups et de la technologie: il ouvre un puis plusieurs restaurants à San Francisco. Retour aux startups quelques années plus tard, toujours via Peter Thiel et les compagnies de capital risque que ce dernier a créées.

    Crédits: Image: DR
  • 15. Dave McClure. Directeur marketing de PayPal lors de la première IPO, il reste en poste jusqu'en 2004. Après son départ, il investit dans différentes startups et acquiert une flatteuse réputation par ses choix couronnés de succès. En 2009, fbFund, le fonds d'investissement de Facebook, le recrute pour gérer les sommes allouées au capital risque. En 2010, il crée avec d'anciens collègues de PayPal et des dirigeants de Google l'accélérateur de startups 500startups.

    Crédits: Image: DR

Pendant treize ans, PayPal aura été la propriété d'eBay qui a déboursé 1,5 milliard de dollars en 2002 pour son rachat. Et cette semaine, avec sa réintroduction en bourse, la société de paiement en ligne a retrouvé son indépendance. Mais de l'équipe des cofondateurs de 1998, il ne reste presque personne: les startupers des débuts ont (presque) tous profité du rachat par eBay pour s'en aller vers d'autres aventures entrepreneuriales, dotés d'un joli pactole.

Certains sont devenus des stars de la Silicon Valley en s'engageant activement dans d'autres aventures dans l'opérationnel, tandis que d'autres ont utilisé leur fortune pour soutenir des startups et devenir des gourous du capital risque. Rares sont ceux qui se sont désengagés pour vivre de leurs rentes. Au contraire, très recherchés par les nouveaux acteurs du web, ils ont contribué, par leur action ou par leurs fonds, à l'émergence de nouveaux géants: Tesla, SpaceX, YouTube, Palantir, LinkedIn, Airbnb, Yelp, Facebook, Square, Evernote, Jawbone,...

Les cofondateurs

1. Peter Thiel. A tout seigneur, tout honneur: celui qui a cofondé PayPal et a été CEO de la société pendant quatre ans s'est bien tiré du rachat par eBay. En revendant les 3,7% d'actions qu'il détenait, il a encaissé 55 millions de dollars qu'il a immédiatement réinvestis pour fonder le hedge fund Clarium Capital. L'un de ses choix les plus brillants fut de soutenir dès 2004 un réseau social balbutiant né sur le campus de Harvard, un certain... Facebook. Premier investisseur ayant suivi Mark Zuckerberg, il a vendu quasiment toutes ses parts une fois le réseau social parvenu au succès mondial et a encaissé un milliard de dollars. Avec d'autres choix d'investissement judicieux (comme Palantir ou Airbnb), il a encore accru sa fortune. Aujourd'hui, il est vu comme l'un des venture capitalists les plus influents de la Silicon Valley et sa fortune est estimée à 2,2 milliards de dollars par Forbes.

2. Ken Howery. Lui aussi cofondateur, il a occupé les fonctions de CFO de PayPal entre 1998 et 2002. Après le rachat par eBay, il a rejoint la maison-mère pendant quelques mois en tant que directeur du corporate development, avant de renouer avec Peter Thiel en devenant son vice-président au sein de Clarium Capital. Avec son ancien CEO et un autre ex de chez PayPal, Luke Nosek, il a fondé Founders Fund en 2005 pour soutenir les startupers. En 2012, il a relancé une nouvelle aventure en s'impliquant dans l'opérationnel de Popexpert, une plateforme de conseils en ligne pour connecter les abonnés à des experts dans un très grand nombre de domaines. Il donne également des conférences dont le prix s'élève à près de 100'000$.

3. Max Levchin. Cofondateur et CTO de PayPal, Max Levchin a été partie prenante de nombreuses aventures dans la Silicon Valley depuis l'an 2000. Celui qui avait concentré son attention sur la lutte anti-fraude au sein de PayPal a récupéré 34 millions de dollars suite au rachat par eBay en 2002. Avec ce capital, il fonde Slide quelques mois plus tard: en 2010, Google rachète Slide pour 182 millions de dollars et Max Levchin vice-président de l'engineering de Google pendant un an, jusqu'à ce que Google arrête Slide, occasionnant le départ de Levchin. Entretemps, il avait également investi un million de dollars dès 2004 dans Yelp (fondée par deux anciens de ses collègues de PayPal) et reste le principal actionnaire de la plateforme de notation et d'information sur les commerces. Il a également cofondé Affirm (société de services financiers) et a siégé (ou siège encore) au sein de divers conseils d'administration (Evernote, Yahoo!). Sa fortune est aujourd'hui estimée à 300 millions de dollars.

4. Elon Musk. Ni CEO, ni CFO, ni COO, ni CTO, Elon Musk ne peut garnir son CV d'un titre valorisant au sein de PayPal entre 1998 et 2002. Mais Confinity avait fusionné avec X.com, la société fondée par ce Sud-Africain en 1999, donnant naissance à PayPal. Et avec 11,7% du capital, Elon Musk était le principal actionnaire. Lors du rachat par eBay, il empoche donc 175,5 millions de dollars. Quelques jours après la vente, il fonde SpaceX dans le domaine de l'aérospatiale, puis entre au capital de Tesla Motors en 2004. Passé près du gouffre en 2008 avec les graves difficultés financières des deux sociétés, Elon Musk a su rebondir et est aujourd'hui l'un des entrepreneurs les plus célèbres au monde. Sa fortune est estimée par Forbes à 13,6 milliards de dollars.

5. Luke Nosek. L'un des cinq cofondateurs de PayPal (avec Thiel, Musk, Levchin et Howery) est devenu vice-président en charge du marketing et de la stratégie. Suite au rachat, il s'est octroyé un long break, voyageant à travers le monde avant de revenir à San Francisco en 2005 pour fonder Founders Fund avec Peter Thiel et Ken Howery. Il s'investit personnellement sans compter pour la promotion de la méditation comme un moyen de doper ses capacités intellectuelles.

Les collaborateurs historiques

6. Roelof Botha. C'est «l'autre Sud-Africain» de PayPal, un surdoué précoce qui rejoint la startup avant même la fin de son cursus universitaire à Stanford. Occupant brièvement la fonction de CFO, il devient ensuite directeur du corporate development jusqu'au rachat par eBay. Après un break de quelques mois, il rejoint la société d'investissement Sequoia Capital en 2003 où il est toujours partenaire. Il a également pris part à de nombreuses aventures au sein de la Silicon Valley, conseillant des startups et siégeant au conseil d'administration de plusieurs d'entre elles (YouTube, Evernote, TumblR, Xoom, Jawbone).

7. Reid Hoffman. Après avoir échoué à lancer un réseau social en ligne baptisé SocialNet dès 1997, cet ancien employé de Fujitsu rebondit chez PayPal où il intègre le conseil d'administration avant d'occuper pendant quelques mois le poste de COO, faisant face à de nombreuses attaques des acteurs installés dans le domaine des paiements qui voyaient d'un mauvais oeil ce nouveau concurrent. Peter Thiel le surnomme «le pompier de PayPal» et affirme que son rôle est sous-évalué, le créditant d'accords cruciaux avec les partenaires de paiement (MasterCard, VISA,...) ainsi qu'avec de nombreuses banques. Dès le rachat de PayPal par eBay, il renoue avec deux anciens associés de SocialNet et un ancien collègue de Fujitsu pour lancer un réseau social centré sur les carrières et l'emploi: LinkedIn naît en décembre 2002. D'abord CEO, Reid Hoffman devient président en charge des produits en 2007 puis executive chairman en 2009. Lors de l'introduction en bourse de LinkedIn en 2011, Hoffman voit sa fortune grimper à 2,34 milliards de dollars.

8. David Sacks. L'un des parcours les plus originaux parmi les dirigeants de l'époque de PayPal avant eBay: après avoir travaillé pour McKinsey, David Sacks a été COO de PayPal jusqu'à la prise de contrôle par eBay. Suite au rachat, il a quitté la Silicon Valley pour Hollywood et est devenu producteur de cinéma, finançant notamment le film Thank you for smoking sur la lutte contre le lobby du tabac. Retour au web en 2006 avec la création du site de généalogie Geni.com. Constatant dans cette nouvelle aventure combien la communication interne aux entreprises est parfois compliquée, il crée le réseau social Yammer pour faciliter l'échange d'information. En 2012, Microsoft rachète Yammer pour 1,2 milliard de dollars et David Sacks empoche un nouveau pactole tout en devenant vice-président de la branche Office de Microsoft. En 2012, il fait les gros titres de la presse à sensations en organisant une fête extravagante pour son 40e anniversaire: sur le thème de la réplique de Marie-Antoinette en 1789 («Ils n'ont plus de pain? Qu'ils mangent de la brioche»), avec Snoop Dogg en guest-star et pour une facture d'1,4 million de dollars...

9. Jeremy Stoppelman. Il était ingénieur au sein de X.com et est devenu l'un des principaux responsables techniques de PayPal, devenant vice-président de l'engineering. Après le rachat par eBay, il a repris des études de business à Harvard avant de s'associer à son ancien collègue de PayPal Russel Simmons pour fonder Yelp en 2004, avec le soutien financier de Max Levchin. En 2010 puis en 2012, Google formule des offres pour racheter Yelp. Jeremy Stoppelman a rejeté ces offres, suivant en cela le conseil donné par Steve Jobs avant son décès. Sa fortune est estimée entre 111 et 222 millions de dollars selon différents médias américains.

10. Russel Simmons. L'architecte de la solution de paiement PayPal, c'est lui. Dès le rachat de PayPal par eBay, il étudie les nouvelles opportunités et s'associe à Jeremy Stoppelman en 2004 pour fonder Yelp où il devient CTO jusqu'en 2010. Il prend alors une année sabbatique pour voyager avant de revenir en 2012 avec une nouvelle startup, Learnirvana, un programme en ligne d'apprentissage des langues étrangères. Une idée née pendant ses pérégrinations autour de la planète.

11. Jawed Karim. Les systèmes de protection contre le hacking et la fraude sur la plateforme PayPal, c'est lui. Suite au rachat de PayPal par eBay, il convainc deux autres collaborateurs de PayPal, Steve Chen (ingénieur) et Chad Hurley (designer ayant imaginé la première version du logo) de se lancer dans une nouvelle aventure: une plateforme de partage de vidéos: YouTube naît en 2005. Se retirant de l'opérationnel au bout de quelques mois, il reprend ses études à Stanford tout en continuant de siéger au conseil d'administration. Lors du rachat de YouTube par Google fin 2006, il revend ses 137'443 actions YouTube et touche 64 millions de dollars. Deux ans plus tard, il s'associe à deux autres anciens de PayPal, Kevin Hartz et Keith Rabois, et fonde avec eux Youniversity Ventures, un fonds de capital risque destiné à soutenir très en amont les idées de business des futurs startupers.

12. Premal Shah. L'un des rares à avoir connu PayPal avant PayPal, PayPal indépendant puis PayPal sous eBay. Il a quand même fini par quitter la société plusieurs mois après le rachat et a choisi de se lancer dans des activités non-lucratives: il devient président de l'ONG Kiva, qui permet à des particuliers de prêter de l'argent via une plateforme web à des entrepreneurs connaissant des difficultés ou à des étudiants dans le besoin dans 70 pays à travers le monde.

Les derniers arrivés

13. Keith Rabois. Il n'a travaillé que deux ans pour PayPal (de novembre 2000 à novembre 2002), mais a sans eu la palme du titre le plus long: Executive Vice President, Business Development, Public Affairs and Policy! Son entregent a d'abord fait de lui une personne très recherchée pour se constituer un réseau. C'est ainsi qu'il a intégré les conseils d'administrations de LinkedIn, de Slide (startup fondée par l'ex-PayPal Max Levchin) puis de Square. Son départ de Square a été marqué par une controverse née des déclarations d'un collaborateur de la startup l'ayant accusé de harcèlement sexuel en échange d'un poste. Actuellement, Keith Rabois est partenaire au sein du fonds de capital risque Khosla Ventures et siège aux conseils d'administration de Yelp et de Xoom. Sa fortune est estimée par Forbes à un milliard de dollars.

14. Andrew McCormack. L'un des derniers arrivés au sein de PayPal: c'est seulement en 2001 qu'il rejoint la société en tant qu'assistant de Peter Thiel alors même que l'entreprise prépare son IPO. Après le rachat par eBay, il reste fidèle à Peter Thiel et l'aide à monter Clarium Capital avant de s'embarquer pour une aventure loin des startups et de la technologie: il ouvre un puis plusieurs restaurants à San Francisco. Retour aux startups quelques années plus tard, toujours via Peter Thiel et les compagnies de capital risque que ce dernier a créées.

15. Dave McClure. Directeur marketing de PayPal lors de la première IPO, il reste en poste jusqu'en 2004. Après son départ, il investit dans différentes startups et acquiert une flatteuse réputation par ses choix couronnés de succès. En 2009, fbFund, le fonds d'investissement de Facebook, le recrute pour gérer les sommes allouées au capital risque. En 2010, il crée avec d'anciens collègues de PayPal et des dirigeants de Google l'accélérateur de startups 500startups.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."