Bilan

Comment investir en Afrique du Sud

Sous certaines conditions, le pays offre un fort potentiel pour réaliser des affaires. Ses richesses: des ressources minières, le tourisme, l’agriculture, et une belle croissance immobilière.

Les domaines vinicoles sud-africains sont très rentables.

 

Crédits: Waldo Swiegers/Bloomberg/Getty Images

Investir en Afrique subsaharienne ne s’improvise pas. La liquidité, facteur primordial pour la majorité des investisseurs lambda, n’est garantie que dans quelques marchés financiers de cette région, à l’instar de l’Afrique du Sud et du Botswana, un marché frontière, qui apparaît maintenant comme une opportunité. Si l’indice boursier FTSE/JSE Afrique Top 40 de Johannesburg, composé des quarante principales capitalisations boursières du pays, demeure l’un des moyens les plus simples de s’exposer à ce pays émergent, d’autres pistes peuvent être explorées. A certaines conditions et avec certaines précautions.  

Le partenariat

En effet, les barrières sont nombreuses pour investir – hors marché financier – en Afrique du Sud, tout comme dans le reste de l’Afrique subsaharienne. Le gouvernement, même s’il affiche un message positif pour attirer les fonds venus des pays européens, américains et asiatiques, ne facilite pas toujours les transactions. Des paramètres inéluctables, comme le «National empowerment», un mouvement né après l’apartheid, viennent perturber le déroulement de ces investissements. 

Par conséquent, il est quasi obligatoire de s’associer à un partenaire local qui bénéficie de connexions politiques dans le but d’ajouter de la valeur à des projets d’investissement. Cette situation provoque une pression sur les perspectives et la profitabilité de ces derniers. Contrairement à de nombreux autres pays développés, s’assurer les services d’un avocat pour s’implanter dans un nouveau business ou prendre des participations financières dans des sociétés ne suffit pas dans cette région. Il faut y être introduit par des locaux. 

Où investir du nord au sud 

L’ensemble de l’Afrique du Sud est un pays riche. Les richesses du nord proviennent des ressources naturelles, principalement l’or, l’argent et le platinum. Il est relativement facile d’investir indirectement dans ces matières premières, en achetant des actions de compagnies minières qui surperformeront lorsque l’économie mondiale se développe positivement. L’investisseur doit cependant avoir un horizon à long terme, la volatilité étant très élevée à court terme.

L’or, dont le cours est aussi largement influencé par l’inflation, devrait probablement s’apprécier durant les prochaines années. A ce titre, chaque investisseur devrait disposer d’un portefeuille diversifié; une position en or d’environ 5% semble raisonnable, tout en tenant compte du profil risque de chaque investisseur. 

Le sud dispose d’une richesse plus diversifiée qui comprend le secteur touristique et l’agriculture, en particulier le vin. Les domaines vinicoles sont très rentables, les vins de cette région étant considérés comme les meilleurs du continent africain. 

Par ailleurs, afin de se protéger contre l’inflation, les investisseurs parient sur l’investissement immobilier, qui a eu un développement fantastique ces dernières années et qui a permis de mieux valoriser le pays. L’immobilier, principalement sur la côte dans la province du cap occidental avec notamment la ville du Cap (Cape Town), représente encore une réelle opportunité en tant qu’alternative d’investissement et de diversification aux marchés financiers. 

Une grande volatilité

L’Afrique subsaharienne offre un fort potentiel pour réaliser des affaires. Les investisseurs devraient être attentifs aux marchés boursiers émergents et aux marchés frontières afin de bénéficier du développement naturel à venir de cette région à laquelle tous les secteurs devraient contribuer. 

Les investisseurs doivent cependant garder à l’esprit que les marchés sont extrêmement volatils, que l’évolution dépend très largement de la croissance du reste du monde et que la démocratie doit encore se stabiliser, ce qui peut rendre difficiles les prévisions à long terme. 

* Responsable Afrique chez Millennium Banque Privée 

José Dias

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."