Bilan

Classement : ces milliardaires qui ont profité de 2018, et ceux qui en ont souffert

Le classement des plus grandes fortunes mondiales a subi des ajustements en 2018, notamment en raison des mouvements sur les marchés financiers en fin d'année. Les plus grands perdants sont les Américains.

Mark Zuckerberg a connu la plus forte baisse. Le fondateur du réseau social a perdu environ 20 milliards de dollars l'an dernier.

Crédits: afp

Le classement des plus grandes fortunes mondiales a subi des ajustements en 2018, au gré des succès ou des fiascos commerciaux, des scandales ou des mouvements sur les marchés financiers. Le média américain Bloomberg, qui réalise le Bloomberg Billionaires Index, vient de publier une analyse des gagnants et des perdants de l'année écoulée. 

Tout d’abord, Bloomberg revient sur deux personnalités qui ont fait leur entrée dans le classement l’an dernier et qui ont amélioré leur fortune en 2018 grâce à leurs entreprises respectives. A commencer par la popularité de jeu Fortnite, qui a permis a l’américain Tim Sweeney d’atteindre une fortune de 7,2 milliards de dollars. Ensuite, et grâce à la valorisation de son entreprise pétrolière Endeavour Energy Resources, le texan Autry Stephens atteint quant à lui 11,4 milliards de dollars.

Si ces exemples attestent de bonnes performances ces derniers mois, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Les 500 plus riches de la planète ont perdu au total plus de 450 milliards de dollars en 2018. Un renversement par rapport à 2017, où ils avaient ajouté 1000 milliards de dollars à leur fortune cumulée.

Jeff Bezos encore grand gagnant

Grâce à un effet de change favorable, Bloomberg précise que les milliardaires de Singapour sont ceux qui s’en sont le mieux sortis, gagnant 2,5 milliards de dollars, ce qui porte la valeur totale des plus grandes fortunes de ce pays à 38 milliards de dollars. 

Jeff Bezos, homme le plus riche du monde, est à nouveau le plus grand gagnant de 2018, tout comme il l’était en 2017. Sa fortune totale est passée de 24 milliards à 123 milliards en deux ans. A cause des marchés financiers déprimés - influant sur le cours de bourse d’Amazon - il a toutefois « perdu » 45 milliards depuis le pic de septembre. 

Du côté des milliardaires chinois, et malgré une perte totale de 76 milliards de dollars, certains s’en sont très bien sortis. A l’image de Lei Jun, fondateur du fabricant de smartphones Xiaomi Group, qui a ajouté 8,6 milliards de dollars à sa fortune. 

Mark Zuckerberg principal perdant

Les milliardaires américains ont enregistré les plus grosses pertes en 2018 d'après le média américain, perdant collectivement 76 milliards de dollars, essentiellement à cause des fortes baisses sur les marchés financiers en fin d’année. 

Mark Zuckerberg a connu la plus forte baisse, la situation propre à Facebook, allant de crises en scandales, n’ayant rien arrangé. Le fondateur du réseau social a ainsi perdu environ 20 milliards sur 2018, portant la fortune du trentenaire à 53 milliards de dollars. 

On compte aussi trois chinois dans les 10 plus grands perdants de 2018, dont Wang Jianlin, propriétaire du conglomérat Dalian Wanda Group, mais aussi Ma Huateng, fondateur de Tencent Holdings et également Jack Ma, à la tête du géant Alibaba

Finalement, une cinquantaine de personnes sont sortis du Bloomberg Billionaires Index l’an dernier, dont 11 en provenance de Chine ou de Hong Kong, 9 des Etats-Unis et 4 de Russie. Treize milliardaires sont par ailleurs décédés l’an dernier, comme Paul Allen, co-fondateur de Microsoft, Walter Kwok, actif dans l’immobilier à Hong Kong, ou encore Vichai Srivaddhanaprabha, propriétaire du club de football de Premier League Leicester City.

Marjorie Thery
Marjorie Théry

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."