Bilan

Citigroup écope d'une amende de 425 millions pour manipulation de taux

Citigroup a été condamnée mercredi à une amende aux Etats-Unis pour avoir tenté de manipuler un taux d'intérêt sur lequel sont indexés certains produits dérivés en dollars.

Outre la pénalité financière, Citigroup doit renforcer ses contrôles internes et ses procédures pour que celles-ci puissent permettre de détecter à l'avenir toute malversation.

Crédits: AFP

La banque américaine Citigroup a été condamnée mercredi à une amende totale de 425 millions de dollars aux Etats-Unis pour avoir tenté de manipuler un taux d'intérêt sur lequel sont indexés certains produits dérivés en dollars et les taux interbancaires Libor et Tibor.

La CFTC (Commodity Futures Trading Commission), le régulateur des marchés des matières premières, indique, dans un premier communiqué, qu'entre janvier 2007 et janvier 2012 des traders de la banque ont essayé à plusieurs reprises de manipuler ce taux de référence- ISDAFIX - pour le compte de la banque. Pour dissimuler leurs actes, ils ont produit de faux rapports.

Outre une pénalité financière de 250 millions de dollars, Citigroup doit renforcer ses contrôles internes et ses procédures pour que celles-ci puissent permettre de détecter à l'avenir toute malversation.

Dans un document distinct, la CFTC a infligé une amende de 175 millions de dollars à Citigroup et à sa filiale japonaise pour avoir manipulé du printemps 2008 à l'été 2009 le taux interbancaire Libor et son équivalent japonais Tibor (Tokyo Interbank Offered Rate), déterminé par un panel de banques en fonction des estimations de taux de financement non sécurisé.

Comme dans le premier cas, les traders de la banque ont produit de faux rapports pour protéger la réputation de l'établissement ainsi que ses paris, accuse la CFTC.

L'ISDAFIX, créé en 1998, est fixé pour sa part tous les jours dans six devises, sur 10 à 17 maturités, à partir des contributions de cinq à 14 banques recueillies autour de 11H00. On leur demande la moyenne de leurs taux offerts et on ne prend pas en compte les contributions les plus extrêmes.

Les taux ISDAFIX peuvent servir de référence pour les prix de règlement de chambres de compensation et de Bourses comme le Liffe et le Chicago Board of Trade, ou en cas d'annulation anticipée de dérivés comme lors de compressions de portefeuilles.

Ces taux figurent en outre dans les termes de certaines obligations, telles que des titres à durée indéterminée ou adossés à de l'immobilier commercial.

Avec ces deux amendes, la CFTC indique avoir infligé des pénalités d'un montant total de plus de 5 milliards de dollars aux grandes banques et maisons de courtage pour avoir manipulé différents taux interbancaires (Libor, ISDAFIX, Tibor...).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."