Bilan

Ces fonds activistes qui font plier les grands groupes

Un hedge fund suédois a remporté en partie son bras de fer avec ABB, dont il estime l’action sous-évaluée. Son rendement serait exceptionnel.

ABB plie mais ne rompt pas. Estimant que l’action est sous-évaluée, le fonds activiste Cevian Capital a pris une participation de 5% chez le conglomérat zurichois afin de faire passer ses vues. Le fonds suédois voulait qu’ABB se sépare de son unité Power Grids (réseaux énergétiques). La direction s’est opposée à cette injonction au début octobre, mais a néanmoins entrepris de transformer la division. Une demi-victoire pour Cevian Capital qui se profile comme l’un des plus gros fonds européens activistes à long terme. Avec des actifs sous mandat de 14 milliards d’euros. Cevian ne communique pas son rendement, mais le chiffre exceptionnel de 200% sur dix ans circule de manière officieuse.

«Alors qu’il y a quinze ans, les fonds activistes étaient vus comme des «vautours», ils ont aujourd’hui gagné en respectabilité. L’opinion considère maintenant qu’il y a un alignement entre leurs intérêts et ceux des actionnaires, grâce au contre-pouvoir qu’ils exercent face au management», note Philippe Ferreira, stratégiste senior chez Lyxor Asset Management. Les fonds activistes placent en général un représentant au conseil d’administration avec la mission d’influencer la stratégie de la compagnie. L’entrée d’un tel acteur dans une société fait immédiatement bondir le titre. Si les actionnaires en sortent en général gagnants, la direction risque de subir des baisses de rémunération, tandis que l’effectif du personnel passera par des coupes. 

Mieux que les marchés?

Les fonds activistes ou spéculatifs constituent une catégorie des hedge funds, soit des véhicules d’investissement qui visent à «décorréler» les résultats du portefeuille de l’évolution générale des marchés. Néanmoins, leurs performances ne battent pas systématiquement les bourses. Ces trois dernières années, les actions ont par exemple offert un rendement supérieur. L’accès aux hedge funds activistes reste dans le giron d’investisseurs sophistiqués comme les fonds institutionnels et les family offices. Ces instruments sont disponibles par le biais de plateformes spécialisées dans ce domaine. 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."