Bilan

BSI restera le centre d'EFG comptant le plus d'employés en Suisse

Le directeur général d'EFG International, Joachim Strähle, affirme souhaiter maintenir au Tessin le plus de personnel possible.

BSI compte actuellement quelque 870 collaborateurs au Tessin. 

Crédits: Keystone

Lugano restera "une plateforme importante, la plus importante de toute la Suisse du point de vue du nombre d'employés", a affirmé le directeur général (CEO) d'EFG International, Joachim Strähle, dans un entretien paru jeudi dans le "Corriere del Ticino". L'ampleur et la répartition des coupes dans l'entité bancaire fusionnée EFG-BSI reste cependant inconnue et devrait être précisée début décembre.

BSI compte actuellement quelque 870 collaborateurs au Tessin. "Nous souhaitons maintenir au Tessin le plus de personnel possible, mais en ayant une banque compétitive sur le plan des bénéfices, ce qui signifie aussi de prêter attention aux coûts", a rappelé le CEO.

La marque BSI devrait quant à elle complètement disparaître, contrairement à ce qui avait été initialement annoncé lors du rachat de la banque tessinoise par son homologue zurichoise. "Nous avons décidé ensemble que d'avoir une seule marque est plus efficace", a indiqué M. Strähle, assurant cependant que la future identité tirera parti du nom EFG tout en intégrant des éléments rappelant BSI.

Selon le CEO, l'intégration juridique de BSI devrait être conclue d'ici le 2e trimestre 2017 et l'informatique comme prévu d'ici fin 2017. "Dans ce processus, l'expérience que nous aurons acquise grâce à l'intégration des deux entités à Singapour - qui adviendra dès ce mois - nous aidera dans les étapes ultérieures", a fait remarquer M. Strähle, comparant la place asiatique à une "petite Suisse".

Revenant sur les reflux de capitaux enregistrés par BSI, qui a vu ses actifs sous gestion (AuM) ramenés à 69 mrd CHF à fin septembre, alors qu'ils frôlaient les 90 mrd à l'annonce de l'acquisition en février, M. Strähle se dit convaincu que l'intégration avec EFG va contribuer à stopper l'hémorragie déclenchée par l'implication de l'établissement tessinois dans le scandale du fonds souverain malaisien 1MDB, et qu'il est "désormais possible de tourner la page et de regarder vers l'avenir".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."