Bilan

Brexit: les leçons de la crise en 2008 ont été apprises

L'ex-président de la BNS Philipp Hildebrand ne craint pas le Brexit, mais une possible faillite bancaire italienne, dont l'effet domino dans le zone euro serait inévitable.

"A la différence de ce qui s'est passé après la faillite de Lehman Brothers en 2008, le marché ne s'est pas effondré. On a ressenti que les leçons de la crise ont été appliquées", a dit M. Hildebrand.

Crédits: Keystone

Les leçons de la crise financière de 2008 ont été apprises et appliquées au lendemain du référendum britannique en faveur du Brexit, a affirmé l'ex-président de la Banque nationale suisse (BNS) Philipp Hildebrand. Ce dernier craint cependant une "catastrophe" pour le secteur financier européen en cas de faillite bancaire italienne, a-t-il averti dans un entretien paru lundi dans le journal allemand "Süddeutsche Zeitung".

"A la différence de ce qui s'est passé après la faillite de (la banque américaine) Lehman Brothers en 2008, le marché ne s'est pas effondré. On a ressenti que les leçons de la crise ont été appliquées", a dit M. Hildebrand, vice-président de la société d'investissement américaine Blackrock.

Mais les montants colossaux de dette toxique amassés par les banques italiennes inquiètent celui qui a quitté l'institut d'émission helvétique en 2012.

Selon ce dernier, "neuf années après la crise financière, l'Europe a oublié d'assainir son système bancaire. C'est une terrible erreur". "Je suis persuadé que l'Italie doit recapitaliser ses banques pour éviter le pire", a-t-il estimé.

En cas de problème en Italie, l'effet domino dans le zone euro serait inévitable. "Si on laissait une grande banque italienne faire faillite, cela affecterait les banques dans toute l'Europe (et) menacerait la stabilité de la zone euro", a souligné M. Hildebrand, disant craindre "une catastrophe pour le secteur financier européen".

Revenant sur les conséquences du Brexit pour le groupe américain, l'ex-patron de la BNS s'est voulu rassurant. "Nous sommes présents en Irlande, au Luxembourg et à Francfort et nous pouvons renforcer notre présence au besoin", a indiqué Philipp Hildebrand, estimant que le Brexit "sera très positif pour l'Allemagne".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."